Nos conseils

L’aquarium est-il une contrainte ?

Si vous choisissez d’acquérir des poissons, sachez que vous n’adoptez pas un animal de compagnie mais un bout de nature. Quelles réelles contraintes impose la maintenance de ce biotope ? Peut-on avoir un aquarium en disposant de peu de temps à lui consacrer ? Voici les réponses à vos questions.

Bien évidemment les conseils donnés seront des généralités car les exigences dépendent du style de l’aquarium. Nous parlerons ici des aquariums d’eau douce tropicale, peuplés de poissons faciles à maintenir ensembles. D’ailleurs, sachez que plus un aquarium est grand, plus il est facile à entretenir. Un grand bac est moins contraignant qu’un petit, donc faites-vous plaisir !

Les vérifications quotidiennes

Quelques minutes par jour suffisent.

  • Eclairez votre aquarium le matin et éteignez-le le soir, afin de reproduire le cycle naturel de luminosité. Cet éclairage est indispensable aux plantes.
    Si vous avez peur d’oublier, des appareils très peu onéreux existent afin d’éclairer et d’éteindre votre aquarium à un horaire fixe.
  • Nourrissez vos petits habitants 1 à 2 fois par jour mais, attention, en très petite quantité. Le surdosage de nourriture est néfaste pour vos poissons. Estimez que vos petites bêtes doivent avoir ingurgité leur ration en 5 minutes.
    Le moment le plus adapté est le matin et le soir. Profitez de ce moment pour les observer et vérifier leur état de santé.
    Là aussi, des distributeurs automatiques de nourriture sont disponibles pour peu d’investissement financier.
  • Contrôlez uniquement le bon fonctionnement du matériel, le filtre et le chauffage.

Quelques vérifications hebdomadaires

aquarium-contrainte-eau

  • Changez 15% de l’eau avec une eau à la même température (afin d’éviter un choc thermique) pour maintenir une eau claire. L’eau doit toujours être traitée préalablement avec un conditionneur d’eau afin d’éliminer le chlore et ses dérivés. Temps : 10 min.
  • Vérifiez le taux de nitrites (taux de pollution) chaque semaine.
  • Surveillez le pH et de la dureté de l'eau. Temps : 1 min.
  • Vérifiez le taux de gaz carbonique uniquement si vous distribuez des injections de CO2 pour stimuler la croissance de vos plantes.
  • Nettoyez les détritus accumulés sur le gravier à l’aide d’un siphon ou d’un aspirateur prévus à cet effet. Temps : 10 min pour un aquarium de 100 litres.
  • Otez les algues disgracieuses des vitres avec une raclette aimantée. Temps : 2 min.
  • Rincez la mousse filtrante toutes les 2 semaines, toujours avec de l’eau prélevée du bac afin de préserver la colonie bactérienne qui permet la filtration biologique de l’eau. Temps : 3 minutes.

Le nettoyage « de fond »

N’oubliez pas que certains auxiliaires peuvent naturellement vous aider, pensez aux crevettes, aux escargots et autres poissons nettoyeurs.

  • Nettoyez les algues sur le décor quand cela est nécessaire. Une vieille brosse à dents fera l’affaire.
  • Chaque mois, taillez les plantes et nettoyez le filtre. Temps : 30 min.
  • La pompe à eau du filtre doit être nettoyée de temps en temps à l’aide d’une brosse à dents. La régularité de cet entretien évite de devoir effectuer un grand nettoyage de plusieurs heures tous les 3 mois.
  • Tous les 6 mois ou tous les ans, changez les appareils usés tels que les tubes d’éclairage, les filtres, etc.
  • Renouvelez la mousse filtrante lorsqu’elle devient trop rigide, généralement au bout de plusieurs mois. Ce changement s’effectue par moitié afin que les bactéries de la partie ancienne colonisent le nouveau morceau de mousse. La seconde partie sera donc changée la semaine suivante.

Les vacances

Vous pouvez partir tranquille, des distributeurs automatiques de nourriture pour poissons existent en animalerie. Vous effectuerez un petit nettoyage au retour !

Crédit Photos : HAGEN

L’aquarium est-il une contrainte ?