Nos conseils

Éduquer son chiot

L’éducation d’un chiot commence dès son arrivée à la maison. D’un naturel têtu, les canidés ne reviennent pas sur ce qu’ils auront obtenu une fois. Vous aurez beaucoup de difficultés à rectifier de mauvaises habitudes, il est préférable de ne pas les laisser s’installer.
Alors autant adopter les bons gestes tout de suite, pour son bien-être, comme pour le votre.

La découverte du monde

eduquer-chiot-decouverte

Dès l’arrivée de votre animal, il faut lui faire découvrir son nouvel environnement afin qu’il s’y adapte, l’encourager à faire de nouvelles expériences, rencontrer un maximum de gens et d’animaux, l’habituer à toutes sortes de bruits (aspirateur, voiture...) afin qu’ils lui soient familiers.

Chaque expérience vécue durant ses 12 premières semaines de vie aura une influence sur sa vie d’adulte. L’absence de socialisation entraine un comportement social adulte inadapté qui se manifeste par des phobies, de l’agressivité (voir guide "Socialisation du chiot").

Le besoin d'attention

L’attention que vous portez à votre animal doit être régulière et constante, qu’il soit chiot ou adulte.
Un chien a besoin de présence humaine, c’est un animal grégaire, vous et votre famille êtes son groupe d’appartenance, il a besoin de vous pour vivre.
Un chien doit sortir plusieurs fois par jour, il doit pouvoir s’occuper sinon il se divertira en mordillant vos meubles, votre canapé par ennui.
Un chien ne doit pas rester seul plus de 8 heures d’affilées par jour (6 heures pour certaines espèces comme le cavalier King Charles). Si vous en avez l’opportunité, emmenez-le à votre travail.

Les bonnes habitudes

eduquer-chiot-attention

Habituez-le rapidement à marcher en laisse avec un collier : plus vous tarderez, moins il les acceptera. Habituez-le progressivement à marcher à côté de vous.

Un chiot recherche toujours le confort, ne cédez pas car, un chiot qui aura appris à monter sur le canapé n’en redescendra plus !
Si votre petit compagnon « pleure » les 1ères nuits c’est normal : pour la 1ère fois il se retrouve tout seul. Ne cédez pas en lui proposant une place sur votre lit, car il ne comprendra pas que vous souhaitiez qu’il dorme ailleurs quand il aura grandi et qu’il prendra toute la place. Rassurez-le : disposez des peluches sur son couchage et laissez-lui un vêtement usé que vous aurez porté.
Une astuce de grand-mère ? Un petit réveil avec son « tic-tac » à proximité de la couche le rassurera.

L’apprentissage de la propreté

eduquer-chiot-proprete

De façon innée un chien ne fait pas sur son lieu de couchage, dès la naissance leur mère provoque « l’élimination ». Ensuite, dès que les chiots mangent du solide, elle les pousse hors du couchage afin qu’ils apprennent à faire ailleurs. Dans un monde humain cela correspond à l’extérieur de l’habitation.
Il faut être patient, à 8 semaines, le chiot ne peut se retenir qu’une ou deux heures le jour et 3 à 4 heures la nuit.
Sortez-le régulièrement et surtout après chaque repas.

Privilégiez l’éducation positive plutôt que les narines dans l’urine ! Complimentez votre chiot (même excessivement) à chaque fois qu’il fait ses besoins à l’extérieur et, nettoyez sans le réprimander et sans qu’il vous voit lorsqu’il se sera « oublié » à l’intérieur.
Le chien ne recherchant que la fierté de son maître, il se fera un plaisir de faire ses besoins à l’extérieur rapidement. Un chiot est rarement propre avant 6 mois alors, soyez indulgent...

Éduquer son chiot