Nos conseils

Comment choisir un poulailler ?

Et si vous adoptiez quelques poules ? L’idée a fait son chemin et vous n’y voyez que des avantages : des oeufs frais au quotidien, moins de gaspillage et de restes alimentaires dans les poubelles et surtout de l’animation dans le jardin. Sans compter que ces gallinacés peuvent se montrer attachantes et sociables ! Mais avant d’accueillir ces pondeuses, il vous faut un poulailler pour pouvoir les loger correctement. Que vous l’achetiez ou que vous le construisiez, il doit être, pour vos nouvelles amies, un lieu de vie et de ponte mais aussi un refuge confortable. Voici quelques conseils pratiques...

Comment choisir un poulailler ?

Les quatre règles de base pour le choix d’un poulailler

1

Le poulailler doit être suffisamment spacieux pour que vos poules vivent pleinement leur vie de gallinacés. Dans ce poulailler, elles mangeront, elles dormiront et elles pondront, c’est pourquoi l’espace dont elles disposeront doit être conséquent. Comptez 1 m² par poule, auquel il faudra ajouter un espace extérieur pour se dégourdir les pattes. Vous pouvez les laisser avoir librement accès à un espace enherbé ou alors aménagez un petit enclos grillagé dont la superficie sera proportionnelle au nombre de poules.


2

Il doit être sécurisé et hermétiquement protégé contre les prédateurs que sont les renards ou les fouines. Le poulailler doit donc être pourvu d’une trappe ouverte le jour et fermée la nuit. Pour l’enclos, privilégiez un grillage galvanisé à mailles hexagonales et veillez à ne laisser aucun espace ouvert.


3

Il doit être au sec, surélevé et bien aéré. Les poules n’aimant ni les courants d’air, ni le plein soleil, ni l’humidité, privilégiez un emplacement à l’abri d’une haie ou d’un mur avec une ouverture tournée vers le sud ou l’est. Un poulailler sur pilotis est idéal afin de faciliter la circulation de l’air et la protection contre l’humidité.


4

Enfin, votre poulailler doit être accessible et équipé d’accessoires indispensables au bien-être de vos poules : un perchoir pour dormir, un pondoir facile d’accès éclairé et tranquille, une mangeoire et un abreuvoir. Vous pouvez éventuellement installer un petit chauffage spécial poulailler dans les régions les plus froides ainsi qu’un bac à sable que les poules apprécieront pour se rouler et gratter.

Quel matériau choisir ?

La plupart des poulaillers, vendus prêts à l’emploi ou en kit, sont réalisés en bois imputrescible. Un matériau qui a l’avantage d’être isolant, écologique et esthétique. Il est recommandé d’entretenir régulièrement le poulailler à l’huile de lin ou au vernis bio. Aujourd’hui, on trouve également sur le marché des poulaillers plus design fabriqués en résine.

Pensez à l’accessibilité

Tant pour les poules que pour vous ! Une petite échelle d’accès sera indispensable pour que les poules atteignent leur perchoir. Quant à vous, tout doit être pensé pour ne pas avoir à vous plier en quatre tant pour récupérer les oeufs que pour nettoyer l’espace. À noter que les petits poulaillers pourvus d’un toit ouvrant sont particulièrement pratiques. Dans le poulailler, les fientes s’accumulent vite et la litière doit être changée régulièrement.

Attention à la réglementation

Avant d’implanter un poulailler domestique et familial dans votre jardin, aussi petit soit-il, il est conseillé de consulter la législation en vigueur dans votre commune de résidence. Au delà de la réglementation, il est nécessaire que votre poulailler soit installé dans le respect des règles de bon voisinage en matière sanitaire et environnementale mais aussi en termes de nuisances sonores. Surtout si vous décidez de mettre un coq dans la basse-cour !

Comment choisir un poulailler ?

 

LES PRODUITS