Nos conseils

Construire un "hôtel à insectes"

De par leur fonction de pollinisateurs et de destructeurs des nuisibles, les insectes auxiliaires ont un rôle prépondérant pour le maintien de la biodiversité. Quelques gestes simples permettent de recréer un écosystème. On peut commencer par créer des refuges naturels pour les insectes en leur abandonnant des tas de feuilles, des fagots de branches et de petits bois, des tiges creuses, des rondins fissurés, un tas de pierre. Les insectes ne tarderont pas à y élire domicile. Et puis, on peut aller plus loin en favorisant leur installation.

Insectes en pension complète, de l’hôtel bricolé...

fabriquer-abris-insectes

Les plus bricoleurs pourront fabriquer leur « hôtel à insectes » en privilégiant la récupération.
Commencez par glaner quelques matériaux naturels et locaux : bûches de bois, paille, tiges de bambous, briques...
Fabriquez ensuite une ossature en bois en choisissant des bois résistants : le mélèze, le châtaignier, le douglas... Aménagez des espaces où prendront place les matériaux glanés.
Couvrez la structure d’un toit imperméable, puis remplissez les cases des matériaux : paille de bois pour les chrysohes, bois sec avec des trous pour les osmies, pot de fleurs de terre cuite rempli de paille ou de foin pour les forcicules, buches percées ou briques creuses pour les guêpes solitaires, fagots de tiges à moelle (sureau, rosier, buddlia, ronce, framboisier) pour les syrphes et hyménoptères, morceaux de branches pour les carabes, planchettes rapprochées pour les coccinelles.

... à l’hôtel grand luxe !

Depuis quelques années, sont apparus dans les jardineries de véritables « hôtels à insectes » qui seront installés dans les jardins, avant l’hiver, afin justement que les insectes y trouvent refuge le froid revenu.

Décoratifs, élaborés avec des matériaux naturels, composés de galeries, caches et trous, ils sont étudiés pour accueillir tous les insectes auxiliaires en leur proposant un habitat adapté.
Ils devront être placés au sud ou sud-est, à l’abri des vents, dans un endroit calme sans trop d’allées et venues, et près d’un parterre fleuri.
Pensez à le surélever du sol pour l’isoler de l’humidité. Ces « hôtels à insectes » se montrent plus efficaces dans les petits jardins citadins que dans les espaces ruraux où les insectes trouveront plus facilement des habitats naturels.
Mais, avec un peu de patience, vous aurez la chance de très vite voir s’installer osmies et guêpes solitaires, en général les premiers habitants du lieu.
Un attrait pédagogique indéniable pour les enfants et les adultes.

Découvrez notre sélection d'abris à insectes.

Construire un