Nos conseils

A chacun son nichoir !

Si vous souhaitez accueillir des oiseaux dans votre jardin et leur proposer un gîte pour l’hiver, pensez à installer dès l’automne des nids et des nichoirs.
Vous pouvez les fabriquer vous-même ou les acquérir en animalerie.
Un nid se met en place dès septembre, les animaux le repèreront pendant tout l’hiver et l’intègreront au décor pour l’habiter au printemps.

Où installer un nichoir ?

Pour qu’un nid soit visité, puis occupé, il doit être avant tout bien situé.
Installez votre nichoir entre 1,50 et 6 mètres du sol (selon l’espèce désirée). Si cela est possible, l’ouverture doit être de préférence vers le sud-ouest. Son exposition doit être protégée des vents et des pluies, mais ne doit pas être en plein soleil, ni en pleine ombre.

Attention !
Aucune branche ne doit être à proximité afin de limiter au maximum la visite de prédateurs. Les oiseaux doivent être les seuls à pouvoir accéder à ce nid.

Les oiseaux doivent pouvoir trouver de quoi garnir leur nid dans votre jardin (mousse, branchettes, ...) et pouvoir se nourrir à proximité du nid.

choisir-nichoir

L'emplacement dépend ensuite de l'espèce :

  • Si vous souhaitez accueillir des hirondelles, les nids (les hirondelles aiment nicher en colonies) seront disposés dans un garage ou une dépendance, contre une solive (de préférence non traitée à l’insecticide) avec peu d’espace libre au dessus du nid.
  • Les nichoirs des mésanges (bleues ou charbonnières) seront accrochés à un tronc d’arbre (en évitant le hêtre, trop humide) ou contre un poteau prévu à cet effet.
  • Les nichoirs des moineaux peuvent être disposés sous un toit, sur une terrasse ou un balcon. Peu farouches, ils sont habitués à la présence humaine.
  • A contrario, la chouette effraie a besoin de calme, d’obscurité et de peu de visite humaine pour se reproduire. Son nichoir sera installé de préférence dans la partie la plus haute d’une vieille grange, d’un grenier ou d’une ruine.

Un nid pour chacun

Certains oiseaux confectionnent des nids en forme de coupelles tandis que d’autres nidifient dans des troncs d’arbres ou des nichoirs artificiels prévus pour eux.

Il existe principalement 2 types de nichoirs, les nichoirs cavernicoles ou semi-cavernicoles de taille différente selon l’espèce envisagée :

On disposera un nichoir cavernicole pour :

  • Les mésanges bleues (orifice de 27-28 mm)
  • Les charbonnières (orifice de 32-34 mm)
  • Les moineaux (orifice de 30-35 mm) : Ils nidifient régulièrement en colonie donc vous pouvez choisir un long nichoir (en hauteur ou en largeur) pouvant accueillir 2 ou 3 couples.
  • Mais également pour les étourneaux et les martinets.

On disposera un nichoir semi-cavernicole pour :

  • Le rouge-gorge (trou d’envol de 150 par 70 mm)
  • Mais également pour les bergeronnettes , les gobemouches et les troglodytes mignons

choisir-nichoir

Les hirondelles revisitent et rénovent souvent d’anciens nids alors elles s’adapteront facilement à des nids artificiels (en terre, papier mâché ou béton de bois), spécialement conçus pour elles. Elles n’hésiteront pas à inviter des congénères qui s’installeront naturellement à côté.

La chouette effraie s’installe dans un grand nichoir en forme de caisse bénéficiant d’un trou d’envol de 120 par 180 mm. Une cloison interne est fortement conseillée afin de maintenir une bonne obscurité. Une couche de tourbe, de sciure ou de copeaux de bois épaisse de 3 à 4 cm sera disposée au fond.

Retrouvez notre sélection de nichoirs ici.

A chacun son nichoir !