Nos conseils

Secrets de fabrication des boules de Noël

Les boules de Noël, secret de fabrication au cœur de l’artisanat européen.

A la différence d’un potier qui peut travailler la matière à volonté, le souffleur de verre doit savoir sentir la matière au travers des différents outils utilisés. Véritable savoir-faire européen ancestral, peu nombreux sont ceux qui savent manier la canne et maîtriser leur souffle pour créer des boules aux formes parfaites. La mécanisation de cette production et le coût de fabrication réduits par l’industrialisation rendent encore plus précieuses ces productions artisanales. Nous sommes allés à la rencontre d’un de nos fournisseurs, qui nous a ouvert les portes de son atelier, et nous a expliqué les différentes étapes de fabrication.

Le processus de production des boules de Noël


1- Création de la forme

Toutes les boules sont soufflées à partir de tubes de verre. Pendant que le verre est chauffé avec un brûleur, l’artisan souffle dans une canne qui supporte la matière. S’il s’agit d’une forme complexe (des oiseaux par exemple), on utilise un moule en céramique; s’il s’agit d’une forme ronde, l’expérience et les années de pratique suffiront au souffleur pour juger si le bon diamètre est obtenu.

2 - L’argenture

L’étape suivante est l’argenture (très fine couche réfléchissante obtenue par la réduction d’une solution de sels d’argent). Une substance spéciale contenant de l’argent recouvre la face interne de la boule, laquelle est mise dans l’eau chaude pour que la substance réagisse. Cela permet de rendre le verre opaque et de renforcer la longévité de ces décorations si fragiles.

3 - Coloration

La prochaine étape est la coloration. La boule est plongée dans la couleur ou celleci est pulvérisée sur la boule, selon l’effet désiré. Aucune limite de couleurs, toutes les tonalités sont permises.

4 - Peinture

Les décors sont peints à main levée sur la boule avec des matériaux différents. Paillettes, perles, plumes, sequins, et autres petits agréments, sont agilement déposés et collés sur les boules après peinture. Cette étape, tout aussi cruciale que les autres, requiert une dextérité et un savoirfaire transmis par les générations précédentes.

5 - Finalisation

La dernière étape est celle durant laquelle la boule est coupée du reste du tube de verre. On y appose un bouchon en métal qui permettra d’y apposer un lien de suspension.

Retrouvez ici notre sélection de boules de Noël en verre.

Secrets de fabrication des boules de NoëlSecrets de fabrication des boules de Noël : les souffleurs de verre

Secrets de fabrication des boules de Noël