Nos conseils

Que planter au pied d’un arbre ?

On pense trop souvent – à tort ! - que rien ne pousse à la base des grands arbres. Ce massif attractif, même en hiver, vous prouve le contraire. Son installation exige juste un peu de délicatesse afin de ne pas endommager les racines de l’arbre.

Quand ?

De préférence au moment où les bruyères sont en fleurs (novembre à mars environ), mais possible toute l’année lorsque les plantes sont disponibles, en dehors des périodes de grands froids. Vous obtiendrez une floraison toute l’année, les bruyères de l’automne au printemps, les euphorbes d’avril à mai – juin, les stipas entre juillet et septembre.

Il faut compter une bonne journée de travail, mais ce travail sera récompensé par 5 à 6 ans de floraison, voire bien davantage si vous procurez à votre massif des soins réguliers

Où ?

Sous l’ombre légère d’un arbre à feuillage caduc et dans un terrain bien drainé, riche, restant frais en été, plutôt neutre.
Vous utiliserez 2m à 2m50 de surface au sol, autour du tronc.

Avec quoi ?

que-planter-au-pied-d-un-arbre

- 5 à 6 bruyères d’hiver (erica) en pot

- 3 à 4 Euphorbia characias en godet

- 1 à 2 Stipa gigantea en godet ou en pot

- du terreau

- 1 bêche

- 1 griffe

- 1 râteau

- 1 seau

 

Comment ?

- Préférez les plantes en godet ou en petit pot. La motte réduite de leurs racines sera plus facile à planter entre les racines de l’arbre. Jeunes, elles s’installeront plus facilement à cet emplacement déjà colonisé par les racines de l’arbre.

- Avant la plantation, faites tremper les pots de toutes les plantes dans un seau d’eau afin de bien détremper la motte autour des racines.

- Les racines de l’arbre s’étalent généralement tout autour du tronc sous la terre jusque l’aplomb de la ramure environ. Pour que les plantes installées à proximité du tronc prospèrent, il faut une petite préparation du terrain.
Ne bêchez pas le sol : vous n’y arriverez pas. Disposez les plantes autour du tronc telles que vous aimeriez les voir pousser.
Laissez un espace de 20 à 30 cm entre le tronc et vos premières plantations.

- A chaque emplacement de plante, creusez un trou profond d’environ une fois et demi la hauteur du godet et aussi large que possible (L’idéal ? 2 à 2,5 fois le diamètre du godet).
Si vous aviez placé une plante juste à l’endroit où passe une racine, déplacez-la un peu.
Si en creusant vous endommagez une racine de diamètre moyen, éliminez la partie abîmée en taillant la racine avec un sécateur propre.

- Remplissez les trous ainsi creusés avec du terreau : la terre à la base de l’arbre a été appauvrie par les racines présentes. Il faut reconstituer ses réserves afin de favoriser un bon enracinement des nouvelles plantes.

- Plantez chaque plante à l’emplacement choisi en respectant les distances de plantation.

- Arrosez copieusement après la plantation, même s’il pleut.

L’entretien

Durant l’été qui suit la plantation, arrosez régulièrement et copieusement : 10 l par semaine c’est bien car les racines de l’arbre font concurrence à vos nouvelles plantations.

A la sortie de l’hiver, entre mars et avril, coupez les tiges sèches des stipas au ras du sol et taillez les bruyères afin d’éliminer leurs fleurs fanées. Paillez avec une bonne couche de compost après désherbage.

En fin de printemps, coupez les épis fanés des euphorbes.

Tous les 5 à 6 ans, au printemps, divisez les euphorbes et les stipas.

Conseil « déco »

que-planter-au-pied-d-un-arbre

 

Attendez toujours le printemps (quand leurs premières feuilles vertes se pointent) pour couper les restes de végétation secs des stipas : de couleur blonde, ils restent décoratifs tout l’hiver.
Dans les régions ventées, vous pouvez les lier à mi-hauteur afin d’éviter qu’ils ne se couchent avec les bourrasques, perdant ainsi leur prestance.

Que planter au pied d’un arbre ?