Nos conseils

Les avantages de posséder une serre en hiver

Une serre permet de créer un microclimat et ainsi tirer parti du rayonnement solaire, surtout lorsque la météo fait des siennes. Un printemps trop froid qui empêche de démarrer les semis ou un automne trop humide qui ne permet pas de prolonger les récoltes poussent nombre de jardiniers à investir dans une serre. Aujourd’hui, posséder une serre est devenu abordable tant par les prix que par les formats proposés dans votre jardinerie. Sans compter le fait qu’en hiver, le jardinier en tirera tous les bénéfices !

Démarrez les semis plus tôt dans la saison

Grâce à une serre, vous pouvez passer outre les gelées. En effet, dès le mois de février, vous pouvez faire les semis de carottes, radis, salades, poireaux en privilégiant les variétés rustiques ou semi-rustiques de printemps. Vous pouvez aussi commencer les semis de plantes frileuses comme les tomates, les aubergines, les poivrons ou les melons, voire même de fleurs tels que pétunias, impatiens, zinnias...

À l’automne venu, vous pouvez préparer les semis de choux chinois, de salades d’hiver, d’épinards, de roquette et éventuellement de pois et de fèves.

Prolongez les récoltes

Avec une serre, vous pouvez anticiper dès l’automne les frimas hivernaux. Vous pouvez ainsi déplacer du potager à la serre certains légumes afin de prolonger la récolte tard dans l’année. Les choux-fleurs et poireaux sont rentrés en jauge, tout comme les légumes racines (carottes, panais, betteraves) qui seront mis à l’abri en motte. Enfin, vous pouvez transplanter le persil et la chicorée pour les récolter en hiver.

Protégez les plantes frileuses

Fini de faire geler vos plantes l’hiver ! Dans une serre, vous pouvez entreposer les plantes frileuses qui hivernent. Ainsi, les plantes grasses, les agrumes, les oliviers en pot, les vivaces méditerranéennes se sentiront bien au chaud. Pour cet usage, dans les régions les plus froides, il sera nécessaire de se munir des matériaux isolants afin de protéger au maximum les plantes : voiles d’hivernage, plastiques à bulles ou encore polystyrène.

Veillez à remiser des plantes saines, sinon gare à la propagation de maladies, facilitée par l’atmosphère confinée.

Dans une serre, on peut travailler

Lorsque le froid est là, la serre peut s’avérer être un petit abri confortable pour effectuer quelques menus travaux de jardinage. Vous pouvez faire vos boutures, accumuler vos plantes et nettoyer vos outils. Une serre peut aussi devenir un petit havre de paix pour les plus méditatifs.

L’importance de l’aération de la serre en hiver

Dans une serre, l’hiver est une saison parfois difficile à négocier. Non pas à cause du froid mais par manque d’aération. L’atmosphère confinée accentue le développement des maladies ou l’apparition de champignons nuisibles. De ce fait, il est indispensable d’aérer l’espace dès l’apparition de quelques rayons de soleil en ouvrant la porte ou une fenêtre. Vous pouvez en profiter pour inspecter vos plantes, éliminer les feuilles sèches, tâchées ou pourries.

Ayez la main légère sur l’arrosage

Le principe de la serre permet de mettre certaines plantes au repos pour l’hiver. C’est la saison de l’hivernage donc un arrosage par mois suffit. Toutefois, d’autres plantes comme les agrumes, ont besoin de plus d’eau. Cet arrosage doit tout de même s’effectuer avec parcimonie.

Quelle serre choisir ?

  • La serre froide : elle ne possède pas de chauffage et les températures à l’intérieur sont de 6 à 8°C supérieures à celles de l’extérieur. Vous pouvez ajouter à l’intérieur de cette serre, un petit chauffage d’appoint.
  • La serre tiède : équipée d’un système de chauffage, elle stabilise la température en hiver autour de 10 à 14°C.
  • La serre chaude : la température est constante en hiver et est de 19 à 20°C.

LES PRODUITS