Nos conseils

Comment désherber votre jardin ?

Dans le potager, dans le jardin d'agrément, dans les allées, elles sont partout, grignotant un peu plus de terrain chaque jour. Elles, ce sont les mauvaises herbes, ces fameuses adventices qui pourrissent la vie de tout bon jardinier. Pourtant, s'en débarrasser sans bouleverser l'équilibre du sol et de la faune, n'est pas si difficile que ça. Voici quelques conseils.

Quelles plantes retirer du jardin ?

On les appelle « mauvaises herbes » mais il faudrait plutôt les nommer adventices. Elles sont nombreuses, souvent coriaces et bénéficient d'un développement souvent spectaculaire. On distingue les adventices annuels et les adventices vivaces :

  • Les annuelles : bourse-à-pasteur, mouron des oiseaux, amarantes, seneçons, chénepodes blancs... Pour s'en débarrasser, supprimer la partie aérienne suffit.
  • Les vivaces : orties, ficaires, renoncules rampantes, rumex, chiendents, prêles, pissenlits, liserons ou cirses des champs... Pour s'en débarrasser, il faut veiller à enlever les racines en profondeur sinon ces mauvaises herbes reviennent d'une année sur l'autre.

Pourquoi désherber votre jardin ?

Pourquoi s'en débarrasser ? Telle est la question. Au-delà de leur impact négatif sur l'esthétisme du potager ou du jardin d'agrément, les mauvaises herbes nuisent à la bonne santé des cultures. Elles profitent de l'eau, de la lumière et des éléments nutritifs, tout ça bien sûr au détriment des légumes, fleurs ou arbustes. De plus, bénéficiant pour la plupart d'une croissance rapide, elles risquent, à terme, d'étouffer les cultures.

Comment désherber votre jardin ?

Certes, le désherbage peut être vécu comme une corvée mais il ne faut pas baisser les bras pour autant. En agissant régulièrement, on vient à bout de ces envahisseuses que sont les mauvaises herbes.

  • Le désherbage chimique : Bien sûr, on peut agir en ayant recours à un herbicide chimique mais ce n'est bon ni pour le sol et l'environnement, ni pour les nappes phréatiques, ni pour les légumes que vous mangerez donc votre santé, ni pour les micro-organismes. Depuis quelques années, on commence à trouver en jardinerie des désherbants écologiques, entre autres à base d'acide pélargonique, une substance naturelle aux effets herbicides que l'on retrouve dans le géranium.

 

desherber-jardin

  • Le désherbage manuel ou mécanique : Sinon, outre le désherbage manuel qui reste efficace, on peut avoir recours à la binette et au sarcloir. La binette déracine les mauvaises herbes qu'il faut retirer définitivement à la main. Elle a aussi l'avantage de décroûter et d'aérer la couche superficielle du sol. Le binage doit être régulier. Le sarcloir, quant à lui, pénètre moins en profondeur et a donc une action plus superficielle. On le préférera aux mauvaises herbes moins enracinées, tel que le mouron.

 

  • Pour les plantes très enracinées que sont le pissenlit, la prêle, le rumex, les chardons, on peut utiliser une gouge. De nouveaux outils sont également sortis sur le marché tel que l'arracheur de pissenlits.

 

  • Le désherbage par solarisation est utilisé pour le désherbage d'une surface importante destinée à être plantée. La solarisation consiste à priver de lumière un sol par la pose d'une bâche noire, de vieux tapis, ou mieux encore de cartons recouverts de compost, de terreau ou de feuilles qui se décomposeront.

 

  • Le désherbage thermique : par un choc thermique, les mauvaises herbes jaunissent puis meurent. On trouve dans les jardineries de petits chalumeaux ou de petits lance-flammes à cartouches de gaz. C'est une technique à privilégier pour les surfaces dallées ou gravillonnées. À manier avec précaution.

Retrouvez notre sélection de désherbants, à manipuler avec précaution.

Quand désherber votre jardin ?

Le désherbage doit se faire au printemps et à l'été, avant la montée des plantes en graines, sinon tout sera à refaire. Le désherbage thermique se pratique plutôt en fin d'hiver.

Astuce

Pour vous éviter la corvée du désherbage, l'idéal est d'anticiper. D'abord, par un binage régulier qui stoppe la germination des mauvaises herbes. On peut aussi pratiquer le paillage qui, non seulement, empêche les indésirables de pousser, mais en plus maintient une certaine humidité qui limite les arrosages. On peut utiliser de la paille, des coques de cacao, des écorces, des copeaux de bois, mais aussi les tontes de gazon ou des feuilles mortes. Existe aussi la solution des engrais verts pour une grande surface que l'on ne souhaite pas exploiter pendant un temps. Les engrais verts occupent le sol à la place des mauvaises herbes, et, une fois coupés, nourrissent le sol.

Bio c'est bon

  • Les purins d'orties ou d'angélique sont assez efficaces comme désherbants.
Comment désherber votre jardin ?