Nos conseils

Une haie aux multiples fonctions

En complément d'un mur ou d'un grillage, la haie apporte un charme certain, un côté « nature » à toute propriété. Alors bien sûr, on peut choisir la haie taillée, rectiligne, composée de troènes et autres thuyas, peu esthétique et qui demandera surtout beaucoup de travail. Pourquoi ne pas plutôt opter pour une haie libre, fleurie, qui vous enchantera, par son feuillage persistant toute l'année, par ses fleurs au printemps, par ses baies à l'automne et en hiver et qui multipliera les atouts ?

Une haie comme brise-vue

Grand classique des jardins, la haie n'aura pas son pareil pour vous isoler, vous protéger des yeux indiscrets, bref, créer un espace d'intimité et faire de votre jardin un havre de paix. Pour que cette haie assure sa fonction de protection au fil des saisons, il faudra donc choisir des arbustes à feuillage persistant.

  • Le pittosporum : Fleurs blanches au parfum d'oranger ou de miel en avril-mai, beau feuillage abondant vert tendre, parfois panaché de blanc. Il peut atteindre 6 mètres suivant les variétés et ne demande pas d'entretien spécifique. Arbuste peu rustique, il convient toutefois à toutes les régions où les hivers sont doux. Il n'est pas difficile quant à la nature du sol.

 

  • L'oranger du Mexique : Arbuste touffu qui peut atteindre les 2 mètres de haut. Feuillage très décoratif et persistant, floraison blanche et parfumée en avril-mai. Odeur et nectar des fleurs appréciées des insectes. Cultivé en pleine terre, il peut supporter des températures allant jusqu'à -15 °. Pas de taille.

planter-haie-photinia-red-robin

 

 

  • Le photinia red robin : Il a de petites fleurs blanches d'avril à mai mais est surtout remarquable pour son beau feuillage printanier. Petits fruits à l'automne. Il peut atteindre les 2 mètres et aime les situations ensoleillées ou semi-ombragés.

 

planter-haie-polygala-myrtifolia

 

 

  • Le polygala myrtifolia : Fleurs rose pourpre au printemps, petites feuilles coriaces et port érigé. Il a  une croissance rapide, est bien adapté aux bords de mer mais est peu rustique. Ne dépasse pas 2 mètres.

 

 

 

  • L'eléagnus : Arbuste très robuste au feuillage argenté ou doré, adapté à tous les climats, à toutes les natures de sol. Petites fleurs discrètes blanches, odorantes. Il peut atteindre 3 mètres.

Une haie pour les oiseaux

Les petits oiseaux sont de précieux alliés pour vous débarrasser des insectes nuisibles et ainsi agir comme une véritable régulation biologique. Pour attirer et garder ces oiseaux, la haie peut s'avérer très efficace pour non seulement les nourrir par ses baies, mais aussi leur offrir un refuge contre les prédateurs ou tout simplement un endroit pour nidifier. Les espèces à baies sont donc à privilégier.

  • Le fusain d'Europe : Floraison un peu insignifiante en avril-mai suivie, en automne, de fruits en forme de bonnet d'évêque, très appréciées des oiseaux. Il atteint les 2,5 mètres à taille adulte et aime les sols drainés.

 

  • Le berbéris : Il se couvre de fleurs jaunes mellifères au printemps, puis de baies colorées à l'automne. Certains berbéris sont épineux ce qui fournit une haie défensive pour les oiseaux. Rustique, peu exigeant sur le sol, il atteint les 2,5 mètres.

 

  • L'aubépine : Très connue dans nos campagnes, on peut lui faire une place au jardin car elle est rustique et peu exigeante. Jolie floraison blanche au printemps, baies rouges, régals des oiseaux, à l'automne. Elle peut atteindre 6 mètres.

planter-haie-pyracantha

 

  • Le pyracantha : Malgré son côté « agressif » dû à ses épines, il peut trouver sa place dans une haie libre puisqu'il peut atteindre 4 mètres de haut. Fleurs blanches parfumées à partir de mai puis une multitude de baies rouges ou orangées dont les oiseaux se délectent. Rustique jusqu'à -20 °, s'adapte à tous types de sols.

 

  • Le cotonéaster : Floraison printanière, blanche ou rose, qui fait le bonheur des abeilles puis fruits rouges ou orange qui nourriront les oiseaux à l'automne et en hiver. Certaines espèces atteignent 3 mètres de haut. Il s'adapte à tous les sols avec une préférence pour les sols drainés .

Une haie pour les gourmands

La haie peut s'avérer gourmande et faire le bonheur des petits et des grands qui viendront y grappiller des fruits à déguster sur place ou à ramasser pour faire confitures et gelées. Petit panel d'espèces pour une haie fruitière.

  • L'amélanchier du Canada : Arbuste des 4 saisons qui donne de belles fleurs au printemps, des baies savoureuses et décoratives, délicieuses en tartes ou en confitures, en été et se pare de cuivre et de pourpre à l'automne. Il aime les sols riches et profonds, préfère les régions aux étés pas trop secs, et atteint les 2 mètres en haie vive.

 

  • Le sureau : Arbuste au feuillage caduc mais précoce à redécouvrir dans nos jardins naturels, Floraison parfumée en fin de printemps, fructification automnale pour des recettes surprenantes. Croissance très rapide, s'adapte à toutes les situations.

 

  • L'argousier : Arbuste épineux qui peut atteindre 2 à 3 mètres. Rustique au gel, feuillage persistant, floraison au printemps, baies orangées très riches en vitamine C. Il aime les terres ordinaires, voire pauvres.

 

  • L'aronie : Fleurs en avril-mai, fruits au goût amer proche du cassis. Arbuste tolérant en matière de sol. Il peut atteindre les 3 mètres de haut.

 

  • Le goyavier de Montévidéo : Feuillage et floraison de toute beauté et petits fruits délicieux. Il peut atteindre 5 mètres mais sera réservé aux régions au climat doux, là où pousse le kiwi. Pas exigeant sur le sol pourvu qu'il soit drainé.

Quand ?

La plantation pourra intervenir dès la mi-octobre. Pour une haie réussie, il est recommandé de mélanger les espèces, persistantes ou caduques, fleuries ou pas, afin de former une palette de couleurs et de formes qui évoluera au fil des quatre saisons.

Comment ?

Suivant l'espace dont on dispose, on peut planter sur un ou deux rangs, en quinconce, les espèces les plus hautes derrière, et les plus basses ou plus foisonnantes devant. Séparez chaque arbuste de 60 cm à 1 mètre, suivant sa taille à l'âge adulte. Creusez une tranchée de 40 cm de profondeur que vous amenderez avec un bon terreau ou du fumier décomposé. Plantez les sujets un par un, après avoir dessiné un schéma en tenant compte des critères de fleurissement, de fructification, de perte de feuilles automnale.

Astuce

La pose d'un film de paillage en fibre de coco peut faire gagner un temps précieux en désherbage et binage.

Attention

Et pour évitez tout ennui, respectez l'article 671 du code civil qui stipule de planter à 50 cm de la limite les plantes qui atteindront au maximum 2 m de haut, et au minimum à 2 m de la limite séparative des deux propriétés les végétaux de plus de 2 mètre.

 

Crédit photos : Shutterstock

Une haie aux multiples fonctions