Nos conseils

Les Maladies du Jardin

Vous prodiguez tous les soins nécessaires à votre jardin. Pourtant, vos végétaux dépérissent, se couvrent de taches, pourrissent... Peut-être sont-ils atteints, comme tous êtres vivants, d'une maladie quelconque ? Il est temps d'agir au risque de voir vos récoltes compromises.

Quoi ?

maladies-jardin

 

 

Plusieurs types de maladies peuvent toucher vos légumes ou vos petits fruits rouges. Les plus courantes étant les maladies cryptogamiques, c'est-à-dire provoquées par un champignon. D'autres maladies sont plus physiologiques, souvent dues à des carences. La maladie peut aussi avoir des origines bactériennes ou virales.

 

 

 

  • Les maladies cryptogamiques

 

Courgette, courge, concombre, melon... et groseilliers Taches circulaires blanches et poudreuses puis duvet blanchâtre. Les feuilles finissent par dessécher. L'oïdium (le "blanc")
Poireaux, ail, haricots... Taches jaunes, oranges ou brunes et pustules oranges vif ou brun. La rouille
Pommes de terre, laitues, choux, tomates... Taches jaunâtres desséchées au centre. Le mildiou
Oignons ou plantes bulbeuses Pourriture brune sur le collect. La pourriture des racines
Fraisiers, framboisiers, laitues Moisissure grise sur les jeunes pousses. La botrytis ou "pourriture grise"
Maïs, haricots, petits pois, épinards, tomates, concombres, fraisiers, melons Taches tondes ou allongées de couleur brun-roux sur tous les organes de la plante. L'anthracnose ou "maladie du charbon"
Poireaux, fraises, pommes de terre, tomates, carottes, piments, aubergines, ail, betterave, crucifères Taches concentriques brun foncé et bien délimtées, sur les feuilles à la base de la plante. L'alternariose
Aubergines, piments, poivrons, tomates Feuillages qui se flétrit, jaunit et dessèche. Tiges et branches qui meurent. La verticilliose

 

maladies-jardin

  • Les maladies bactériennes ou virales seront transmises par des semences ou des pucerons par exemple.

 

  • Les maladies physiologiques sont souvent dues à des carences de magnésium ou de manganèse. Elles touchent principalement les tomates, épinards, pois, pommes de terre, haricots et fruits rouges. Elles se manifestent souvent par une décoloration du feuillage et bien souvent les plantes sont chétives. La plus répandue étant la chlorose dite en doigts de fées.

Que faire ?

  • En présence d'une maladie, il faut couper toutes les parties malades de la plante et les détruire, en les brûlant par exemple. Ne surtout pas mettre une plante malade dans le compost.

 

  • On peut également appliquer un traitement curatif fongicide en privilégiant les produits bio.

 

  • On peut aussi pulvériser de la bouillie bordelaise ou tout autre traitement à base d'hydroxyde de cuivre. C'est mieux pour les légumes. Contre l'oïdium, le soufre sera efficace.

La prévention avant tout

Comme il vaut mieux prévenir que guérir, quelques règles s'appliquent pour avoir un jardin en bonne santé :

  • Respectez les conditions cultures de chaque plante et privilégiez les variétés adaptées à votre région et à votre sol (des tomates précoces dans les régions froides, des pois, poireaux ou épinards de printemps ou d'automne hiver dans les régions chaudes). Choisissez aussi des variétés résistantes.
  • Bien travaillez le sol en le binant régulièrement, en utilisant du compost plutôt que du fumier, parfois trop riche en azote, en arrosant et en faisant des apport d'engrais pour ne pas laisser souffrir le jardin.
  • Appliquez la rotation des cultures pour éviter l'installation d'une maladie cryptogamique.
  • Ne pas plantez trop serré.
  • Arrosez, plutôt le matin, au pied des légumes qui ont des feuilles rugueuses (tomates, aubergines, courges, haricots...) car l'excès d'humidité favorise le mildiou ou l'oïdium.
  • Pour les sols trop calcaires qui provoquent des carences, on peut planter des engrais verts ou utiliser du fumier de bovins.

Bio c'est bien

Faites des pulvérisations de purin d'ortie ou de consoude ou de décoctions de prêle qui, au delà du fait de stimuler la croissance, éviteront l'apparition de maladies. A faire sur et sous les feuilles.

Les Maladies du Jardin