Nos conseils

Le Coeur de Marie

Autrefois très répandus dans les "jardins de curé", les Cœurs de Marie sauront trouver leur place dans nos parterres fleuris, voire même en pot ou en jardinière sur nos terrasses. Avec leur charme délicieusement suranné, le petit look romantique de leurs fleurs en forme de cœur, roses, blanches ou rouges et l'élégance de leur port, les Cœurs de Marie présentent aussi l'avantage d'être des plantes vivaces faciles à vivre et à entretenir, mais aussi rustiques adaptées à tous les climats de France. Bref, elles sauront vous ouvrir leur cœur dès le début du printemps.

Le coeur de Marie


Le coeur de Marie

Une vivace printanière, élégante et décorative

Originaire de Sibérie, du nord de la Chine, de Corée ou d'Amérique du nord, le dicentra spectabilis qui appartient à la famille des papavéracées offre sa pluie de petite cœurs au printemps. Son port harmonieux et sa floraison fraîche et légère font du Cœur de Marie ou Cœur de Jeannette une plante très décorative en pleine terre pour les massifs, bordures ou rocailles mais aussi en pot ou en jardinière sur une terrasse ou un balcon. Cette vivace à bulbes au feuillage caduc s'épanouira élégamment de mai-juin au cœur de l'été, pour certaines espèces. Une période pendant laquelle elle offrira ses longues hampes arquées qui portent des fleurs en forme de cœurs pendants, roses, blancs ou rouges.

coeur-de-marie-blanc

Une plante qui affectionne les sols riches et frais

Dans son milieu naturel, le Cœur de Marie pousse en milieux humides ou dans les forêts de montagne. En jardin ou en pot, il faudra donc veiller à ce qu’il dispose d’une terre riche qui reste fraîche au cœur de l’été. Un emplacement en zone ombragée ou mi-ombragée, à l’abri des vents frais, lui conviendra parfaitement, pourquoi pas sous un arbre haut ou à l’abri d’un buisson. Il devra toutefois disposer d’une bonne lumière, sans soleil direct. Et surtout d’une terre humifère, neutre voire alcaline. Plante rhizomateuse, le Cœur de Marie est rustique et adapté à tous les climats de France, même les régions les plus au nord. Certaines espèces peuvent résister à des températures tombant jusqu’à – 30 °C. S’il lui faut parfois plusieurs années pour bien s’installer, il n’appréciera pas d’être déplacé.

Quand et comment planter le coeur de Marie ?

En jardinerie, on le trouvera en godets à mettre en terre au printemps ou à l’automne, hors périodes de gel. Laissez 40 cm entre chaque plant pour un développement harmonieux. Avant la plantation, humidifiez la motte et arrosez le sol. Un sol que l’on peut également amender avec du terreau et ameublir. Creusez un trou au plantoir et installer la plante en faisant attention aux racines et en veillant à ce que le collet soit légèrement au dessus du niveau du sol. Tassez doucement, arrosez puis installez un paillage qui aura l’avantage de garder l’humidité en été et de protéger les jeunes pousses des gelées tardives du printemps. On peut l’associer avec du muguet, des mini cyclamens, des anémones pulsatiles ou des bergénias, des plantes qui aiment les mêmes conditions de culture.

Le Coeur de Marie : un entretien réduit !

Aucune taille ne sera nécessaire. Il faudra juste enlever les fleurs fanées pour stimuler la floraison, bien arroser en cas de sècheresse ou de périodes chaudes, protéger des gelées par un paillage. Et puis surveiller les limaces et escargots qui apprécient de mettre les jeunes pousses du Coeur de Marie à leur repas.

Le Cœur de Marie au fil des saisons

De mars à avril, les jeunes pousses sortent de terre. On peut en profiter pour bouturer les touffes importantes, avec précaution. De mai à juillet, suivant les variétés, les Cœur de Marie sont en pleine floraison. En juillet et août, la plante entre en repos : il faut donc supprimer les tiges florales et marquer l’emplacement car le feuillage disparaît. En octobre-novembre, ont peut éventuellement diviser les touffes en sortant les racines de terre.

coeur-de-marie-femme-fillette

Quelques variétés :

  • Dicentra spectabilis : le plus courant aux fleurs pendantes roses ou blanches. Il peut atteindre 1 m de haut s’il est bien installé.
  • Dicentra spectabilis alba : cœur blanc pur. Plus vigoureux que le classique avec un feuillage plus vert et plus dense. Peut refleurir une deuxième fois si on coupe ses fleurs fanées.
  • Dicentra formosia (Cœur de Marie de Formose) : fleurs roses pourprées, plus petites. Belle touffe au feuillage raffiné.
  • Dicentra eximia (Cœur de Marie à feuillage de fougère) : fleurs presque violettes puis rose pâle.
  • Dicentra scandens : variété grimpante, un peu capricieuse qui demande une bonne terre riche en matière organique et un endroit bien abrité.
  • Parmi les hybrides, dicentra burnings hearts (feuillage ciselé gris et longue floraison rose bordé de blanc), dicentra stuart boothman (feuillage bleuté et fleurs roses) ou dicentra kings of hearts (Cœur de Marie miniature qui forme un tapis de fleurs rose tendre à reflet pourpre et un feuillage gris bleuté).
 
LES PRODUITS