Nos conseils

Composer une jardinière d’été

Vous souhaitez égayer votre jardin avec des touches colorées ? Pensez aux jardinières d’été.
Vous pouvez associer de nombreuses plantes, jouer sur les contenants et vous amuser à mélanger certaines variétés.

Quand ?

Dès que les gelées printanières ne sont plus à craindre dans votre région. Le plus tôt est le mieux pour avoir une floraison abondante cet été.

Pour quelles plantes ?

Tout dépend de ce que vous recherchez :

- 4 à 5 mois de fleurs sans discontinuer : optez pour les annuelles à floraison estivale (pétunias, surfinias, géraniums, verveines retombantes, bacopas, impatiens...) que vous remplacerez l’année prochaine.

- 2 à 3 ans de décor voire davantage : plantez des plantes vivaces qui fleurissent et d’autres à feuillage persistant pour la permanence du décor même en hiver qui pourront rester dans le même pot 2 à 3 ans de suite.

Avec quoi ?

- des contenants divers, si possible percés de trous de drainage au fond

- 1 transplantoir

- des plantes en godet

- du bon terreau pour géranium

- du compost

- des granulés rétenteurs d’eau

- un engrais à libération lente

Comment ? : Les bonnes règles pour composer sans se tromper

composer-jardiniere-ete

Le trio, un principe de base

Une jardinière fleurie, ou un pot, est un massif de jardin en miniature. Vous ne tromperez jamais en associant une plante à feuillage persistant, une à grosses fleurs tels les bégonias, les géraniums des balcons ou les pétunias, et une autre à petites fleurs très aériennes comme les bidens, les bacopas ou les brachycomes.
N’hésitez pas à utiliser aussi des aromatiques pour l’esthétique et la récolte !

composer-jardiniere-ete

Harmonisez les couleurs :

Entre le pot et les plantes :

- Le pot de la même teinte que les fleurs donnera une sensation d’harmonie et de raffinement.

- Des couleurs complémentaires entre le contenant et les plantes rendront la composition plus contemporaine.

- Un feuillage en harmonie avec la teinte du pot apportera une note d’élégance.

Avec votre intérieur si la jardinière orne le rebord de la fenêtre : Les assortir aux couleurs des rideaux, de l’ensemble de votre salon ou de votre cuisine peut faire un bel effet.

Le pot donne le ton

La terre cuite et le bois, matières authentiques, s’accordent bien avec les compositions champêtres mêlant graminées, fleurs bon enfant, aromatiques et légumes... C’est encore plus vrai quand elle adopte la forme des jarres d’autrefois.
Le métal est davantage à son aise avec des compositions très classiques, du blanc ou des couleurs pastel, des feuillages gris ou vert tendre.
Le plastique coloré, qui affiche clairement sa modernité, vous autorise toutes les fantaisies comme les pots de terre cuite émaillés, hauts en couleurs eux aussi.

Attention à la stabilité

Les pots hauts et étroits manquent parfois de stabilité, surtout si vous y plantez des espèces hautes et longilignes. Pour éviter les chutes, placez au fond du pot une couche de galets lourds. Ils serviront de drainage et rendront la composition plus stable.
Sur une terrasse en étage élevé, n’hésitez pas à attacher discrètement – mais solidement - la plante (sans la serrer) à la rambarde.

Bio, c’est bon !

composer-jardiniere-ete

 

 

Pensez graminées pour vos compositions. Certaines se plaisent en pot et peuvent y rester plusieurs années.

 

Certaines sont persistantes comme les carex et les fétuques. D’autres sans être persistantes restent décoratives en hiver avec leurs chaumes secs comme les pennisetums ou les cheveux d’ange (Stipa tenuifolia).

Composer une jardinière d’été