Nos conseils

Comment éclaircir un arbre fruitier ?

Alors certes l'éclaircissage de votre arbre fruitier risque de vous briser le cœur. Mais c'est une opération nécessaire et indispensable pour obtenir de beaux fruits goûteux à souhait et bien calibrés. Tout en soulageant votre arbre qui ne s'en sentira que mieux !

Pourquoi éclaircir un arbre fruitier ?

L'éclaircissage est une opération ancestrale, simple et nécessaire pour favoriser la fructification de vos arbres fruitiers. Cette opération consiste à supprimer les fruits en surnombre, avant grossissement. Une pratique peut-être difficile à concevoir mais qui assurera une récolte de fruits de meilleure qualité et de plus gros calibre. En effet, un arbre non éclairci produira de petits fruits qui se répartiront la sève sans développer leur qualité gustative.

En éclaircissant, l'arbre s'épuisera moins à porter des branches chargées de fruits qui risquent de casser et les récoltes n'en seront que plus régulières d'une année sur l'autre. Enfin, l'éclaircissage limite l'apparition de maladies. Alors, pas d'hésitation, éclaircissez !

Quels arbres fruitiers éclaircir?

eclaircir-arbre-fruitier-pommier

 

 

 

Seuls les pommiers, poiriers, cognassiers, pêchers et abricotiers seront éclaircis, qu'ils soient conduits en espaliers, haute, demi ou basse tige, en palmettes... En revanche, les cerisiers et les pruniers seront exempts de cette opération.

 

 Découvrez notre sélection d'arbres fruitiers ici.

 

 

Quand éclaircir un arbre fruitier ?

L'éclaircissage doit intervenir en mai-juin après la chute physiologique des fruits. Avant de procéder à cette opération, on peut éventuellement secouer délicatement l'arbre afin de faire tomber les fruits qui ne le seraient pas encore.

Comment éclaircir un arbre fruitier ?

1. Avec un sécateur nettoyé et bien désinfecté, on coupe le fruit en formation au niveau du pédoncule. Supprimez en priorité les fruits mal formés, les petits et les malades et gardez les plus beaux.

2. Ces premiers fruits éliminés, l'éclaircissage sera un peu différent suivant le fruit :

  • Pour les pommes, on ne garde que le fruit central du bouquet et on élimine les autres. On ne conserve qu'un seul fruit par bouquet.
  • Pour les poires, on garde les fruits périphériques, un à deux par bouquet à la condition qu'ils ne se touchent pas.
  • Pour les cognassiers, pêchers et abricotiers, on ne garde que 8 à 15 fruits par mètre linéaire de branche charpentière (8 si l'arbre est jeune, 15 s'il a plus de 10 ans)

3. Si l'arbre est vraiment couvert de fruits, on peut procéder en deux temps. On fait la moitié de l'arbre à la première intervention, la deuxième moitié deux semaines plus tard.

4. Si les fruits sont un peu trop gros pour être éclaircis, dans un premier temps, on coupe certains par la moitié puis définitivement quelques jours après.

À savoir

Le carpocapse des pommes et des poires, papillon ravageur qui cause d'importants dégâts dans les vergers, notamment les étés chauds et humides, pond toujours au point de frottement entre les fruits, à l'abri des vents et protégé des oiseaux. La chenille pénètre ensuite à l'intérieur du fruit à partir de ce point de jonction. L'éclaircissage limite donc la destruction du fruit par la carpocapse.

Bio c'est bon

Afin de mettre toutes les chances de son côté, on peut aussi, au printemps, couper toutes les branches sans fleurs pour qu'elles n'épuisent pas inutilement l'arbre. Bien mastiquez pour éviter l'apparition de maladies. De même, lorsqu'un œil gonfle à un endroit indésirable, œil qui donnera un bourgeon puis un rameau, on peut « l'éborgner » c'est à dire le supprimer avec l'ongle ou un sécateur. En été, on peut également supprimer les feuilles qui empêchent le soleil d'atteindre les fruits.

 

Crédit Photos : Fotolia

Comment éclaircir un arbre fruitier ?