Nos conseils

Le Topinambour, un légume ancien qui reprend racine

Depuis quelques années, le topinambour revient en grâce dans les petits plats concoctés par les grands chefs. L'occasion de (re)découvrir un légume ancien qui mérite qu'on passe outre les images de rationnement et de privations qui lui sont accolées. Nombreux sont les atouts de ce légume que les jardiniers ont tout intérêt à réintégrer au sein de leur potager. Rustique, facile à cultiver, peu exigeant, bon pour la santé... le topinambour fait un retour en force dans nos jardins et nos assiettes.

Le topinambour, quel légume est-il ?

  • Nom scientifique : helianthus tuberosus
  • Vivace rhizomateuse de la famille des astéracés
  • Hauteur : de 2 à 3 mètres

Où planter le topinambour ?

topinambour

Avant toute chose, il faut savoir que le topinambour peut se montrer envahissant, donc il faudra lui choisir un emplacement adapté, au fond du jardin ou au long d'un mur. Prenez également en compte sa hauteur qui risque de faire ombrage aux autres plantes potagères. Plantez au soleil ou à mi-ombre.

Il peut pousser dans une terre aride mais, dans un sol riche, il aura un meilleur rendement. Un peu de fumier ou de compost bien décomposé en automne sera le bienvenu.

Quand planter le topinambour ?

Une fois l'emplacement choisi, de la mi-février à la mi-avril, préparez le terrain par un bon bêchage puis implantez les tubercules entiers, en ligne, espacés de 50 cm les uns des autres. Les planter à environ 10 cm de profondeur et espacer les rangs d'au moins 80 cm. Recouvrir de terre, sans tasser.

Quel entretien pour le topinambour ?

Peu de chose à faire : arrosez un peu si la terre s'assèche, binez régulièrement et buttez dès que les plants ont atteint 30 cm. Il faudra également certainement prévoir un système pour les maintenir droits, voire étêter les tiges. Paillez le sol afin de prévenir l'évaporation d'eau. Des fleurs jaunes apparaîtront à l'automne.

Et après ?

topinambour

 

On peut récolter le topinambour d'octobre à avril. Le topinambour est un légume particulièrement vigoureux et rustique. Il passera l'hiver en terre et offrira ses tubercules noueux, beiges ou rose violacé, tout au long de la saison froide. Veillez simplement, dans les régions aux hivers rigoureux et aux fortes gelées, à pailler le sol ou le recouvrir de feuilles mortes pour faciliter la récolte des tubercules qui interviendra à partir du mois d'octobre dès que le feuillage sera sec. Récoltez les tubercules avec une fourche-bêche suivant les besoins, le topinambour se flétrissant vite à l'air. Chaque pied peut fournir de 1 à 4 kg de légumes, suivant les variétés. A noter que le topinambour étant très gourmand en azote, il « épuisera » la terre. Il est donc recommandé de changer son emplacement tous les ans.

 

Bon à savoir

Doux au palais, le topinambour a un petit goût d'artichaut qui le fait d'ailleurs surnommé artichaut d'hiver, du Canada ou de Jérusalem. Riche en vitamines, en minéraux et en fibres, mais pauvre en calories (quatre fois moins que la pomme de terre, autre légume-racine), le topinambour a des vertus tonifiantes et diurétiques. Particulièrement rassasiant, il est recommandé dans les régimes. Le topinambour a surtout la particularité d'avoir une teneur importante en inuline, un glucide particulier, recommandé pour les diabétiques. Un glucide qui facilite le transit intestinal. Le seul hic : il provoque des flatulences donc à consommer avec modération.

 

Crédit photos : Shutterstock

Le Topinambour, un légume ancien qui reprend racine