Nos conseils

La lavande, un agréable parfum de Provence

Le seul énoncé du mot lavande fait remonter des souvenirs des draps brodés sortis des armoires de nos grands-mères, enveloppés de douce effluves, ressurgir des visions de Provence avec ses champs bleus tout bourdonnants d'abeilles. Indéniablement, la lavande symbolise les vacances, le sud de la France. Pourtant, particulièrement rustique, elle pousse dans pratiquement toutes les régions. Et ne demande que très peu de soins si ce n'est une petite taille une fois par an. Alors, faites entrer les parfums de Provence dans votre jardin.

Une plante aux nombreuses vertus médicinales

La lavande a de multiples vertus : elle est calmante (maux de tête/vertiges/ douleurs...), stimule le sommeil et peut également s'avérer stimulante (facilite la digestion, lutte contre coliques, ballonnements et flatulences). Elle a des qualités antiseptiques et antibactériennes.

Les quelques exigences de la lavande

  • D'abord une situation ensoleillée, chaude et sèche. En rocaille, elle donnera le meilleur d'elle-même mais on peut aussi l'utiliser en bordure ou petite haie basse, chaque plant étant espacé de 20 à 30 cm, ou encore en pot d'au moins 30 cm de diamètre. Un pot en terre émaillée sera du plus bel effet.
  • Ensuite, un sol très bien drainé qui peut être ordinaire, pauvre, aride et caillouteux, voire même calcaire. L'essentiel étant qu'il ne soit pas humide ce qui serait fatal à la lavande notamment en hiver. Dans le sol argileux, on peut ajouter un peu de sable pour alléger le substrat.
  • Enfin, une taille après la floraison et jusqu'en automne dans les régions au climat doux. La taille permet d'harmoniser sa forme mais aussi de supprimer les hampes florales qui ne feraient que l'épuiser en restant sur pied. Cette taille sera importante pour obtenir un belle touffe l'année suivante.

Quand et comment planter de la lavande ?

  • Préférez une plantation en fin d'automne mais on peut également procéder au printemps.
  • Avant la plantation, faites tremper le godet dans l'eau. Creusez un trou deux fois plus gros que la motte, décompactez le fond du trou en ajoutant un peu d'engrais. Dépotez la lavande en démêlant les racines qui forment un chignon. Rabattez la terre en maintenant la motte sous le niveau du sol pour former une cuvette. Arrosez abondamment. La lavande sera arrosée la première année, ensuite, elle se suffira à elle-même.
     

Quand et comment récolter la lavande ?

De fin juin à fin août, récoltez le matin de bonne heure et par temps sec. Coupez des bouquets de hampes florales de 25 à 30 cm, pendez-les tête en bas dans un local sec et aéré, enfermés dans une mousseline. Une fois secs, détachez délicatement les fleurs qui se conserveront un an.

Faire son choix parmi un bouquet de lavandes

  • Lavande officinale (ou lavande vraie) : feuillage gris-bleuté, nombreux épis bleu-mauve foncé. Parfum et couleur exacerbés dans les sols secs. Elle se décline en fleurs blanches avec l'espèce « alba » ou en fleurs roses avec la variété « rosea »
  • Lavande stoechas (ou lavande papillon) : elle doit son nom à ses bractées mauves ou violettes posées en haut de la fleur et qui font penser à des papillons qui butinent.
  • Lavande x intermedia (hybride connue sous le nom de lavandin) : différentes variétés tels que « dutch » aux feuilles gris argenté, étroites et aromatiques, considéré comme la plus rustique ou la « grosso » à la floraison abondante violette

Un peu d'histoire

Cultivée depuis des millénaires, la lavande était déjà utilisée par les Egyptiens pour la momification. Les Romains s'en servaient pour conserver le linge et parfumer leurs bains. C'est de cet usage qu'elle tirerait son nom, le terme lavande venant de « lavare ». Les peintres de la Renaissance auraient utilisé son huile essentielle pour renforcer l'éclat et fixer les couleurs de leur toile. Aujourd'hui, on la cultive à grande échelle en Provence, la lavande bénéficiant même d'une AOC en Haute-Provence.

 

Quelques recettes :

 L'infusion : 15 à 30 gr de fleurs dans un litre d'eau. Trois à tasses par jour vont soulager certaines douleurs.

• La teinture alcoolique : faire macérer pendant 1 mois 100 gr de fleurs dans 500 gr d'alcool. A utiliser en frictions contre les névralgies, pour désinfecter les plaies ou comme antispasmodique sur un sucre.

• L'huile de lavande : faire macérer une poignée de fleurs dans un litre d'huile d'olive pendant trois jours au soleil. A utiliser contre les douleurs, l'eczéma sec, les enflures.

• Un sachet de lavande sous l'oreiller ou quelques gouttes d'huile essentielle stimulent le sommeil.

Retrouvez notre sélection de lavandes.

La lavande, un agréable parfum de Provence