Nos conseils

Savoir faire : le bouturage

Vous tenez particulièrement à l'un de vos arbustes, vous en avez repéré un chez votre voisin, vous voulez au contraire lui offrir l'un de vos spécimens qui lui plaît tant ? Pensez au bouturage pour multiplier vos arbres et arbustes préférés : c'est simple, pratique et économique. Une activité idéale qui se pratique au coeur de l'été et qui ne demande pas de connaissances extraordinaires. Et en suivant nos quelques conseils, vous mettrez toutes les chances de votre côté.

Pourquoi bouturer ?

 

 

Bouturer c'est multiplier, dupliquer à l'identique un arbre ou un arbuste à partir d'un pied mère.

On peut donc bouturer pour conserver une variété à laquelle on tient tant ou pour rajeunir un sujet vieillissant.

On peut reproduire fidèlement pour créer une bordure, un massif ou une haie uniforme.

On encore pour échanger avec sa famille, son voisin, ses ami(e)s un arbre ou un arbuste qui nous plaît.

 

 

 

Quand bouturer ?

Le bouturage d'arbres ou d'arbustes se pratique au coeur de l'été, entre juillet et septembre. Quant aux rameaux, ils devront être prélevés de préférence le matin de bonne heure, car ils sont gorgés d'eau.

Comment bouturer ?

  • Prélevez les extrémités des tiges, idéalement non fleuries, de 12 à 15 cm. On doit voir la transition entre le bois « vert » et le bois « noir ». Veillez aussi à prélever des tiges avec au moins deux bourgeons, et surtout sans traces de maladies. 
  • Supprimez les feuilles du bas en les pinçant, sans abîmer les bourgeons. Coupez la moitié des grosses feuilles du haut, ce qui limitera l'évaporation.
  • Taillez la base du rameau en biais.
  • Plongez-le dans de la poudre d'hormone de bouturage, tapotez légèrement pour ôter l'excès.
  • Faites des pré-trous avec un crayon dans le terreau de bouturage (ou un mélange de tourbe et de sable) afin de ne pas enlever la poudre d'hormone en enfonçant la tige. Vous pouvez mettre 2 à 3 boutures par pot de 15 cm de diamètre.
  • Placez le pot dans un endroit ombragé, chaud mais sans excès, à l'abri des vents. 
  • Arrosez modérément.
  • Mettez éventuellement un sac plastique sur le pot pour maintenir une humidité ambiante.

Retrouvez ici nos produits de bouturage.

Quelques arbustes faciles à bouturer

  • L'hortensia : c'est la star du bouturage avec ses 90 % de réussite. A pratiquer de fin août à fin septembre, même sans hormone de bouturage mais avec c'est encore mieux !
  • L'abélia : prélevez des boutures semi-aoûtés de 10 cm environ au début de l'été (juillet) à entreposer à 18 °C.
  • Le buddléia : prélevez des rameaux semi-aoûtés ou même verts de 10 à 12 cm. Bien coupez l'extrémité des feuilles.
  • Le groseilliers à fleurs : prélevez des tiges de 15 à 20 cm. Enracinement très rapide.
  • Le millepertuis : rameaux semi-aoûtés de juillet à septembre.
  • La laurier rose : très facile à bouturer, même dans l'eau. Rameaux de 10 à 15 cm.
  • Le skimmia : bouturage de rameaux semi-aoûtés en août.
  • La symphorine : bouturage très rapide. Rameaux semi-aoûtés en juillet.
  • La spirée : bouturage facile, plutôt en avril-mai. Tiges de 8 à 10 cm. Mais aussi le camélia, le rhododendron, le troène, le forsythia, la lavatère, le chèvrefeuille, le weigelia....

On peut aussi bouturer les plantes gélives tels que les fuschias, les géraniums, les impatiens, les surfinias... Les jeunes plants seront ainsi bien enracinés pour passer l'hiver au chaud. L'hivernage en sera facile et surtout moins encombrant.

 

ASTUCES

Trois petites astuces pour mettre toutes les chances de son côté.

  • Choisir le bon rameau : il faut prélever un rameau semi-aoûté, c'est à dire une tige de l'année, semi-ligneuse. Sa tige est en train de se rigidifier, de se transformer en bois et de stocker des réserves pour l'hiver.
  • Choisir le bon moment : pendant les fortes chaleurs de juillet, les arbres et arbustes sont en repos végétatif puis ils repartent en août, au moment où les jours commencent à raccourcir. C'est le bon moment.
  • Utilisez des contenants bien propres et des outils aiguisés et désinfectés.
Savoir faire : le bouturage