Nos conseils

Le compostage pour les nuls

Les jardiniers ont l'habitude de dire que le compost est l'or noir du jardin tant il est bénéfique pour le sol. Un bon compost c'est assurément de beaux fruits, légumes et fleurs en perspective. Mais qu'est ce qu'au juste que le compost ? Tout simplement un terreau 100 % naturel issu du processus de transformation des déchets organiques produits à la maison et au jardin par l'intervention de micro-organismes. Que vous ayez un petit ou un grand jardin, faire son compost n'est pas si difficile. Mode d'emploi.

Compostage : comment procéder ?

 

Je choisis un endroit mi-ombragé. Je me procure un composteur auprès de ma jardinerie, ou je fabrique moi-même un bac de récupération (en bois de recyclage non traité ou à partir d'un grillage. Il ne devra pas être trop haut pour rendre le retournement à la fourche plus aisé, et surtout sans fond pour être en contact avec le sol afin de faciliter la venue des lombrics.

 

 

La taille du composteur dépendra de la composition de la famille et de la superficie du jardin : comptez 100 à 150 litres par personne plus 1 litre par m² de pelouse auquel s'ajoutent les déchets du jardin. Pour les moins bricoleurs, un simple trou, voire un tas, peut suffire. Veillez à équilibrer les ingrédients d'un bon compost :

- de l'eau : pour qu'il soit suffisamment humide, il faudra parfois l'arroser

- de l'air : comme il faut apporter de l'oxygène aux micro-organismes qui font tout le travail, le compost devra être retourné toutes les 4 à 6 semaines. Faire des trous peut être suffisant.

- de l'azote que l'on trouve dans les déchets « verts, mous et mouillés »

- du carbone que l'on trouve dans les déchets « bruns, durs et secs » Soyez patient car le compost ne sera utilisable qu'au bout de 4 à 6 mois, parfois plus.

Retrouvez les composteurs VillaVerde ici.

Pourquoi composter ?

Dans une démarche de recyclage des déchets et d'un fonctionnement de plus en plus autonome de nos foyers, cela vous permet de réduire la quantité d'ordures produite.

Cela vous évitera également les allers-retours à la déchetterie pour déposer les déchets verts, et vous produirez propre fertilisant 100 % naturel !

De plus, à l'heure où nombre de communes adoptent le paiement du ramassage des ordures ménagères au poids, vous ferez des économies.

Qu'est-ce que je mets dans mon composteur ?

Je mets Je ne mets pas

Les déchets ménagers

  • les épluchures et restes cuisinés de fruits et légumes (les écorces dures de bananes et melons seront coupées en petits morceaux. On limite les agrumes)
  • les feuilles et sachets de thé
  • le marc de café avec le filtre
  • les coquilles d'œufs qui seront émiettées
  • le papier essuie-tout et les mouchoirs blancs
  • le papier journal et les cartons exempts de produits polluants
  • la cendre de bois
  • la sciure et les copeaux de bois

Les déchets du jardin

  • les feuilles mortes
  • les fleurs fanées
  • les tontes de gazon (mais pas à chaque tonte car l'herbe tondue a tendance à former une matière visqueuse)
  • les tailles de haies
  • les petits bois ligneux de taille et les trognons de choux broyés
  • les mauvaises herbes sarclées et non montées en graines
  • la terre des potées
  • les pousses d'orties non montées en graines (un véritable activateur de compost naturel)
  • la paille et le foin

Les déchets ménagers

  • les viandes et poissons, os et arêtes
  • les magazines et prospectus
  • les contenus des sacs d'aspirateur
  • les huile et graisses
  • le pain et les biscottes
  • les produits laitiers
  • les litières du chat
  • les cendres de charbon

Les déchets du jardin

  • le gros bois ou le bois traité
  • les tailles de thuyas et de conifères
  • la terre et le sable
  • tous les plants de légumes infestés par la maladie
  • les mauvaises herbes montées en graines
  • les végétaux traités par des pesticides

 

 

Le compostage pour les nuls