Nos conseils

Des agrumes pour faire entrer le soleil du sud dans votre jardin

Oranger, citronnier, pamplemoussier... Au simple énoncé de ces agrumes nous voilà propulsés sous le chaud climat de la Côte d’Azur. Mais rassurez-vous, que vous habitiez au nord de la France ou sur le littoral atlantique, il y a toujours une solution pour vous enivrer de floraisons suaves et éventuellement vous délecter de fruits gorgés de vitamines. En effet, les agrumes s’adaptent tout aussi bien à la culture en pleine terre qu’en pot.

Des agrumes partout

 

Tous les agrumes sont originaires des pays chauds donc il leur faut un minimum de soleil. Ainsi, sous climat continental, on peut planter un bigaradier, un oranger à feuilles de saule, un kumqat, un mandarinier, un yuzu ou un poncirus à condition de respecter quelques règles : une exposition plein sud contre un mur, à l’abri des vents et une protection hivernale tant au pied que sur la partie aérienne. C’est pourquoi, sur la Côte d’Azur, on peut absolument tous les cultiver en pleine terre. Pourtant, certains agrumes, parce qu’ils sont plus rustiques, peuvent également être plantés en pleine terre ailleurs en France.

En climat côtier (littoraux breton et atlantique, pourtour méditerranéen, Languedoc, Pays Basque et Corse), outre les agrumes précédemment cités, le pamplemoussier, le pomelo, l’oranger, le mandarinier et le clémentinier pourront supporter des températures jusqu’à moins 7°C.

D’une façon générale, ils se plaisent dans les villes intramuros.

Enfin, dans toutes les autres régions où les hivers sont plus rudes, optez pour les agrumes cultivés en pot. Plantes dites d’orangerie, elles devront être rentrées à l’abri du gel dès le mois d’octobre dans un local frais, une véranda, un hangar, un garage, en bref une pièce non chauffée avec idéalement des fenêtres ouvertes sur le sud. L’agrume pourra ainsi rentrer en repos végétatif. Et, dès le printemps, on le remet à l’extérieur.

 

La plantation des agrumes




  • En pleine terre, l’agrume sera planté au printemps dans un sol bien drainé, additionné de sable s’il est trop lourd ou argileux. Il sera également nécessaire de faire un apport de compost et de corne broyée. Faire une cuvette et arroser abondamment.
 
  • En pot, l’agrume sera planté dans un contenant d’au minimum 40 cm de profondeur. Y déposer au moins 3 cm de billes d’argile recouvertes d’un feutre. Puis remplir de terreau spécial agrumes. Pailler la surface et bien arroser.

L’entretien des agrumes

Sachez que les agrumes sont gourmands en eau non calcaire et en matières organiques.

  • En pleine terre, on arrose d’avril à septembre durant les deux premières années après la plantation.
 
  • En pot, l’agrume sera arrosé toute l'année, mais seulement une à deux fois par mois en hiver car il est en repos végétatif. L’essentiel étant de maintenir le terreau humide. Des apports d’engrais sous forme soluble, spécial agrumes ou type engrais à tomates, seront nécessaires un arrosage sur deux.

Une petite taille annuelle permettra de supprimer le bois mort et de nettoyer le coeur de l’arbre. Une taille tous les 2 ans renouvellera les tiges et conservera des proportions raisonnables à l’arbuste.                                                      

Salade de fruits, jolie, jolie...

            

Outre l’oranger et le citronnier, largement répandus en jardinerie, et dont on trouve une multitude de variétés, nous vous suggérons...

  • Le bergamotier : floraison blanche et parfumée, fruits à la pulpe juteuse et amère en novembre-décembre.
  • Le bigaradier ou orange amer : l’un des agrumes les plus rustiques. Croissance rapide. Floraison blanche très parfumée. Fruits ronds en décembre-janvier.
  • Le calamondin ou oranger d’appartement : seul agrume qui supporte les pièces surchauffées des appartements à condition de le vaporiser. Petites fleurs blanches parfumées. Fruits orangés qui tiennent longtemps sur l’arbre.
  • Le cédratier : floraison blanche et parfumée de mars à novembre, puis fruits amers utilisés en confiserie de novembre à décembre. Très sensible au froid et à la sécheresse.
  • Le combava : petits fruits ronds à écorce très grumeleuse, proches du citron vert.
  • Le clémentinier : floraison en mars. Ne supporte pas les carences en eau et en engrais.
  • Le kumqat : fleurs très odorantes de mai à juillet et petits fruits ovales ou ronds orangés que l’on consomme avec la peau. Arbre très décoratif, à arroser un peu moins que les autres agrumes en hiver.
  • Le limettier ou citronnier vert : fleurs petites et blanches. Fruits verts très acides en novembre et décembre, très riches en vitamine C. Ne dépasse pas 3 mètres.
  • Le mandarinier : floraison parfumée. Arbre très vigoureux au port érigé. Nécessite une taille assez sévère.
  • Le pamplemoussier : grosses fleurs blanches. Bel arbre à cultiver plutôt en pot.
  • Le pomelo : fleurs blanches en grappe. Très décoratif car les fruits peuvent rester jusqu’à 18 mois sur l’arbre. Plutôt en pot.
  • Le poncirus : grandes fleurs blanches et solitaires, très parfumées au printemps. Petits fruits ronds et odorants mais immangeables. Rustique jusqu’à -20°C.
  • Le yuzu : petites fleurs blanches fin mars. Fruits ronds et jaunes. Arbuste très épineux.