Nos conseils

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle

Les rafales de l’automne ont recouvert votre jardin d’un tapis de feuilles mortes. Un précieux don de la nature dont vous pouvez tirer partie de différentes façons....

Utiliser les feuilles mortes comme paillage

Disposées en couche épaisse au pied des végétaux, les feuilles mortes protègent du froid et du gel les arbustes ou les plantes vivaces tels que les agapanthes, les hydrangenas, les dahlias ou encore les rosiers. Elles les aident ainsi à passer l’hiver sans trop de dégâts. Il faut éviter de trop les tasser pour laisser respirer les végétaux et penser à placer un grillage pour éviter les coups de vent intempestifs.

Vous pouvez aussi utiliser les feuilles mortes en paillage au potager. Les parcelles fraîchement bêchées peuvent en effet être recouvertes de feuilles mortes. Cela apporte plusieurs bénéficies : d’abord, la terre sera moins tassée par les intempéries de l’hiver qu’un sol laissé nu. Ensuite, les feuilles vont doucement se décomposer et enrichir le sol d’une riche matière organique. Sans oublier les vers de terre et autres micro-organismes qui vont y élire domicile. On peut éventuellement ajouter aux feuilles mortes une couche de cendres de bois, qui combinées ensemble, libèrent azote et potasse, très bons pour le sol. Enfin, les feuilles mortes empêchent les adventices, privées de lumière, de proliférer.

Incorporer des feuilles mortes au compost

Un compost bien équilibré est composé de matières vertes humides et de matières sèches et brunes. Les feuilles mortes constituent cette matière brune. Deux cas de figure s’imposent :

  • Si vous disposez d’une importante quantité de feuilles mortes, stockez-les à l’abri du vent et au sec puis incorporez-les au compost tout au long de l’année en couches successives.
  • Si vous disposez d’un peu moins de feuilles qui recouvrent votre gazon. Broyez-les ensemble et incorporez-les ensemble au compost. L’activation en sera renforcée.

Attention, n’utilisez que des feuilles mortes saines et dépourvues de maladies. Déposez les autres à la déchèterie.

Feuilles mortes : en faire du terreau maison

4 m3 de feuilles mortes peuvent donner 1 m3 de terreau naturel, chargé en humus, fin et grumeleux.

Certes, le terreau est moins riche que le compost en matières organiques car il est moins chargé en nutriments mais il sera apprécié de vos plantes.

Comment faire du terreau maison ? Vous pouvez choisir des feuilles qui se décomposent vite (cerisier, tilleul, noisetier...) mais toutes peuvent faire l’affaire. Par la suite, il faut les entasser dans un silo à compost aéré ou dans un sac poubelle de grande contenance percé de trous. Enfin, ajoutez quelques pelletées de terre, mélangez et arrosez une fois par mois. La décomposition et la transformation en humus vont s’opérer sur une période de six mois à un an.

Les bonnes idées VillaVerde
• Avec vos enfants, choisissez les plus belles feuilles et les plus colorées et laissez parler votre imagination pour des séances de bricolage créatif avec eux !
• Laissez un petit tas de feuilles mortes pour les hérissons qui pourraient y établir leur résidence d’hiver.

 

LES PRODUITS