Nos conseils

Do it yourself : le Kokedama

Le Kokedama est une technique qui nous vient du Japon. Elle consiste à mettre en scène les plantes sur une sphère de mousse.
Graphique et innovant, cet art remise les pots en terre au placard, et présente la plante de manière originale.

L'art du Kokedama

La technique

Le kokedama est composé d'une sphère de substrat, recouverte de mousse.

kokedama

  1. Le substrat est fabriqué à partir d'un mélange d'akadam (substrat à base d'argile granuleuse rouge brun) et de ketoh (argile naturelle noire).
    Ces deux composants sont utilisés pour les bonsaïs.
  2. La plante est nettoyée de son ancien substrat, les racines sont recoupées, et ce mélange est modelé autour des racines.
  3. On enrobe ensuite le tout de mousse que l'on fixe à l'aide de fils.

Quelles plantes?

Le kokedama est particulièrement adapté pour les plantes de petite taille, aimant l'humidité.

Privilégiez également les plantes persistantes et résistantes pour avoir plus de chances de succès.

Retrouvez l'ensemble de nos plantes d'intérieur ici.

Le Kokedama, facile ou difficile ?

Le kokedama est facile d'entretien contrairement au bonsaï son "ancêtre".

Comment entretenir mon Kokedama ?

Arrosage

Le kokedama doit être régulièrement baigné : immergez la sphère environ 10 minutes dans l'eau. Le kokedama a besoin d'être arrosé lorsqu'il devient léger.

kokedama

Pour conserver une mousse bien verte, vaporisez-la tous les jours, voire deux fois par jour lors de fortes chaleurs.

Exposition

Le kokedama nécessite la même exposition que la plante cultivée.

Engrais

L'apport d'engrais n'est pas nécessaire car le substrat est déjà riche. L'arrosage de la mousse avec de l'engrais lui serait néfaste.

Rempotage

La durée de vie du kokedama est de 6 - 12 mois. Lorsque les racines de la plante sont trop développées, il suffit alors de la replanter.

Qu’est-ce qui lui arrive ?

La mousse grisaille

L'humidité ambiante a été trop faible. Il vous faudra changer la mousse et veiller à maintenir une humidité suffisante

Do it yourself : le Kokedama