Nos conseils

Coup de coeur pour l’artichaut

Cru ou cuit, à la barigoule ou à la romaine, l’artichaut sait se faire apprécier sur nos tables. Mais les jardiniers s’imaginent souvent qu’il est difficile à cultiver. Il n’en est rien ! Le cynara scolymus est même plutôt facile à cultiver dans le potager. Il faut juste ne pas oublier qu’il est frileux et demande un peu de place. Donc mettez tout votre coeur dans la culture de l’artichaut...

L’artichaut, une sacrée tête !

Chez cette plante vivace de la famille des Astéracées, c’est la fleur que l’on mange.
Une fleur qui se présente en inflorescence en capitule, et qui, non récoltée, se pare de magnifiques teintes bleu-violet, assez proche de celles du chardon, son cousin.


 

Comment planter des artichauts au potager ?

Quand ?

En mars et avril, on peut se procurer des oeilletons, c’est à dire des pieds d’artichaut, vendus en godets en jardineries.

Où ?

L’artichaut aime les sols sains, bien drainés, frais et riches. Avant la plantation, on doit donc amender la terre avec un fumier bien décomposé et un engrais riche en azote. Privilégiez également une situation ensoleillée pour vos plants.

Comment ?

Les pieds d’artichaut doivent être plantés à 80 cm à 1 mètre de distance les uns des autres. L’artichaut prend vite de l’ampleur et peut faire de l’ombre à ses voisins. Creuser une cuvette pour faciliter l’arrosage.

Les cultiver

Les artichauts devront être binés et arrosés régulièrement. Mais c’est surtout avec l’arrivée du froid qu’ils demandent plus de soins. Dès novembre, il faut couper les grandes feuilles, rabattre les tiges à 25 cm de hauteur et éventuellement les serrer dans un papier kraft. Pensez aussi à butter pour former une couche protectrice et finissez par un bon paillage. L’artichaut patientera ainsi chaudement jusqu’à l’année suivante.

Les récolter

La récolte des artichauts se fait de mai à septembre, et surtout en juin et juillet.
On récolte les têtes d’artichaut avant que les feuilles s’écartent avec un couteau bien tranchant. La première année, le ,pied d’artichaut produira pas ou peu, la deuxième année, on peut compter 6 à 10 têtes par pied.

Les petits trucs du jardinier

Lorsque la tête d’artichaut a la taille d’un oeuf, on pratique une fente dans la tige (juste en dessous de la tête) et on y glisse un morceau de bois de 1 cm. La sève restera ainsi dans la tête, favorisant sa croissance.
Certains jardiniers recouvrent les têtes de papier sulfurisé ou d’un linge fin afin de rendre les feuilles plus tendres.

Verts ou violets, à vous de choisir

Il faut savoir que les artichauts verts seront plus rustiques que les violets. Chez les verts, on peut opter pour le « gros vert du Laon », rustique et productif, le « camus de Bretagne », plus tardif et aux grosses têtes arrondies, le « vert globe » aux têtes compactes et aux écailles bien
serrées. Chez les violets, le « violet de Provence » est le plus connu avec sa petite taille conique mais on peut aussi cultiver le « violet Améthyste ».

LES PRODUITS