Nos conseils

Pratiquer l'association de cultures dans un jardin

L'association de cultures, également appelée compagnonnage, peut être bénéfique pour votre potager. En effet, faire voisiner sur la même ligne, ou dans un espace proche, des espèces différentes peut s'avérer utile pour éloigner certains insectes ou enrichir le sol. Mais attention, certaines espèces ne s'apprécient pas. Explications :

Pourquoi pratiquer l'association de cultures ?

association-cultures

Pratiquer l'association de plantes répond à plusieurs objectifs :

  • les plantes peuvent avoir une influence bénéfique les unes envers les autres. Elles peuvent ainsi avoir un effet protecteur ou encore répulsif. Elles vont se stimuler réciproquement et vont permettre de limiter l'usage des pesticides et insecticides.
  • De façon plus pratique, l'association de plantes permet de mieux occuper l'espace en optimisant l'utilisation que l'on fait du sol. On associe ainsi les espèces à cycle court aux espèces à cycle long. Et, en parallèle, on limite l'apparition des mauvaises herbes. Ainsi, par exemple, on peut planter du maïs au milieu des potirons, l'un se développant en hauteur, l'autre en largeur. On peut aussi semer les radis au milieu des carottes (l'éclaircissement des carottes en sera même facilité). Les tiges du tournesol peuvent servir des rames aux haricots.
  • Certaines plantes vont profiter de l'azote puisé dans l'air et redistribué dans le sol. Ainsi, le maïs semé au milieu des haricots profitera de l'azote.

Association de cultures : quelques principes de base

  • Les apiacées (ou ombellifères) que sont l'anis, l'aneth, le persil, la carotte, le cerfeuil, le persil, la coriandre, le panais, le fenouil se protègent réciproquement.
  • Les légumineuses (fèves, haricots, lentilles, pois) enrichissent le sol en azote. Donc, si on les associe aux tomates et cucurbitacées, ces derniers en seront ravis.
  • Les liliacées (oignon, ail, poireau, asperge...) et les légumineuses ne font pas bon ménage.
  • On ne cultive pas côte à côte des membres de la même famille (par exemple des oignons à côté des échalotes).

Comment associer les légumes ?

Quelques exemples de ce qu'il faut retenir par ordre alphabétique :

Ail : l’ail s’accorde avec les carottes, betteraves, laitues, fraisiers et tomates. Ne jamais planter d’ail près des choux, haricots et pois. L'ail planté aux pieds des pêchers protège de la cloque (comme l'oignon).

Artichaut : il fait bon ménage avec la fève.

Asperge : elle n'aime pas le haricot et la tomate.

Aubergine : elle aime les poivrons mais pas les pommes de terre.

Bette : la bette aime le radis, la carotte, le haricot nain et le raifort.

Betterave rouge : la betterave rouge aime le fraisier, l'oignon, le chou-rave, le concombre, le haricot nain mais déteste le voisinage de la tomate, du poireau, de la carotte et de la pomme de terre.

Céleri : le céleri branche aime le poireau, la tomate, le chou-fleur, l'épinard, le concombre, le haricot nain. Le céleri cultivé seul n'utilise qu'une partie des substances nutritives trouvées dans le sol. Quand on le plante avec du chou-fleur, il les utilise mieux, de même que ce dernier. La récolte est alors meilleure pour les deux plantes.

Carotte : la carotte aime le poireau, l'oignon, la laitue, le pois, le radis, la tomate, le haricot nain, la ciboulette, la coriandre, la scorsonère, le romarin.

Chou : le chou profite particulièrement de l'association avec tomates ou céleris. La piéride du chou n'aime pas l'odeur de ces deux plantes. L'effet protecteur est renforcé lorsque l'on met  les gourmands des tomates entre les plantes menacées.

Chou-fleur : le céleri est le compagnon idéal du chou-fleur.

Chou de Milan : le chou de Milan s'associe bien aux épinards et concombres. Comme tous les choux, il n'aime pas la compagnie d'autres crucifères.

Concombre : le concombre aime l'oignon, la betterave rouge, la laitue, le chou, l'ail, le haricot nain, la laitue, le haricot à rames.

Échalote : l'échalote aime la betterave, le fraisier, la laitue, la tomate mais pas les pois, haricots, fèves et lentilles.

Épinard : l'épinard aime la betterave, le fraisier, la laitue et le haricot à rames.

Haricot : il se plaît en compagnie des pommes de terre, carottes, concombres, choux-fleurs, fraisiers, aubergines, maïs, choux, betteraves, céleris, épinards, sarriettes.

Laitue : elle n'apprécie pas le voisinage du persil et du céleri.

Oignon : il éloigne la mouche de la carotte, mais il offre également une certaine protection contre les maladies cryptogamiques telles que le mildiou et la pourriture.

Radis : ce n'est pas la grande entente avec la pomme de terre et les choux.

Tomate : elle éloigne la mouche de la carotte, tandis que celle-ci ameublit le sol, maintient l'humidité et éloigne les pucerons. On peut accrocher le feuillage des tomates dans les branches des fruitiers. Ses substances volatiles repoussent certains insectes qui attaquent les groseilles à maquereaux. Le panais est également apprécié de la tomate car il assure une bonne aération du sol. Le persil est apprécié de la tomate.

Découvrez notre sélection de plants de légumes !

Le rôle de quelques fleurs

association-cultures

Bien sûr, on peut planter des fleurs au potager pour l'esthétisme mais certaines se montreront de bonnes copines pour les légumes.

  • Le myosotis éloigne les vers du framboisier.
  • Le souci (calendula) éloigne les insectes donc on peut le marier avec les carottes, les choux et les laitues.
  • La capucine éloigne les mouches blanches (aleurodes). À planter entre les tomates, choux, carottes, pommes de terre, haricots. Elle a aussi l'avantage d'attirer les pucerons qui n'iront pas ailleurs.
  • L'oeillet d'Inde a un effet nématicide de par l'odeur forte de leur feuillage. À planter entre les tomates, choux, épinards, haricots, carottes, pommes de terre, poireaux...
  • Le genêt : ses branches seront efficaces contre la chenille du chou.
  • Le pois de senteur attire les insectes pollinisateurs.

Découvrez notre sélection de plantes fleuries !

Le rôle des plantes aromatiques

D'une façon générale, elles ont un pouvoir répulsif sur les nuisibles de par leurs racines qui diffusent des substances contre les nématodes mais aussi de par l'odeur forte de leur feuillage. En les disséminant un peu partout entre les cultures (en privilégiant les choux, les carottes et les tomates), elles seront très efficaces.

  • La ciboulette : elle est efficace contre l'oïdium et les tâches noires.
  • Le romarin et le thym sont utiles contre les pucerons et les piérides du chou. Ils tiennent aussi les pucerons à distance.
  • La lavande et la menthe tiennent éloignés les pucerons et les fourmis.
  • La coriandre : elle tient éloignées la mouche de la carotte.

Découvrez notre sélection de plantes aromatiques !


Crédit photos : Fotolia

Pratiquer l'association de cultures dans un jardin