Nos conseils

Planter de l'ail, un jeu d'enfant !

L’ail est un condiment très apprécié pour la cuisine mais on lui prête également de nombreuses vertus pour la santé. Ne nécessitant pas beaucoup d’entretien, il est simple à cultiver. Mais savez-vous qu’il existe différentes variétés d’ail, qui ne se plantent pas aux mêmes saisons ?

Quand ?

Au printemps, lorsque le forsythia fleurit, c’est le signal pour planter de l’ail quel qu’il soit.
On peut aussi planter à l’automne de l’ail blanc ou violet. Mais, en cas de sol argileux et lourd, la plantation de printemps est fortement recommandée.

Où ?

On peut planter de l’ail partout en France, de préférence en sol léger et bien ameubli.

Pour quel ail ?

Il existe de l’ail de trois couleurs :

Le blanc

Le plus précoce, les plus gros, à planter de préférence à l’automne, qui ne se conserve que jusqu’en décembre : Frutidor, Thermidrôme...

Le rose

A la saveur délicate et qui se garde bien, le meilleur en sol lourd, à planter au printemps sauf dans le Midi où la plantation d’automne est aussi possible : Clédor, Goulurose, Rose de Lautrec, Gayant...

Le violet

Le plus fort en goût, à planter au printemps ou à l’automne : Germidour, Violet de Cadours...

Avec quoi ?

planter-ail

 

 

 

- 1 bêche

- 1 cordeau

- des gousses d’ail (semences certifiées de préférence)

 

 

 

Comment ?

planter-ail

- Les sols argileux restent très humides au printemps. Dans ce cas, il est préférable de planter sur butte : remontez la terre en dôme de 12 à 15 cm de haut, avant de planter en haut de ce dôme.

- Plantez les gousses (caïeux) en lignes espacées de 20 à 25 cm. Enfoncez-les la pointe vers le haut avec le doigt à 1 à 2 cm de profondeur, tous les 10 à 12 cm. Vous récolterez une tête d’ail par gousse plantée.

- Les premières feuilles apparaissent 3 semaines à un mois plus tard. C’est le moment de biner d’une main légère pour casser la croûte de terre en surface et de désherber.
Le paillage n’est pas possible, il risque de faire pourrir les gousses et de ralentir le mûrissement.

Bon camarade, l’ail !

La plupart des légumes apprécient l’ail dans leur voisinage car il a la réputation d’éloigner bon nombre d’insectes importuns.
Tous sauf les légumineuses : ce sont bien les seuls légumes avec lesquels l’ail ne s’entend pas !

Bio, c’est bon !

Pour éviter la rouille, ne jamais cultiver l’ail deux ans de suite au même endroit, ni après des légumes de la même famille (oignon, échalote, poireau...).

Planter de l'ail, un jeu d'enfant !