Nos conseils

Le Potimarron, ou Courge Châtaigne

Légume d'automne par excellence, le potimarron est reconnaissable à ses fruits volumineux en forme de poire ou de toupie qui oscillent entre l'orange foncé et le rouge brique.

Originaire du Japon, il n'est arrivé dans nos potagers que récemment. Le potimarron est apprécié pour sa saveur légèrement sucrée, proche de la purée de châtaignes, et sa teneur en vitamine A, acides aminés, acides gras insaturés et sucre naturel.

Alors pourquoi ne pas se lancer dans sa culture ?

Comment semer le potimarron ?

Dans le courant du mois d’avril, soit trois semaines avant le repiquage, il est recommandé de semer les potimarrons en godets de tourbe remplis de terreau. Semer 3 graines, pointe vers le bas, par godet, puis arroser en pluie fine et conserver à la lumière, dans un endroit dont la température varie entre 15 et 20°C. Ne garder qu’une seule pousse par godet, la plus vive.

Dans les régions plus chaudes, on peut semer en pleine terre début mai. Faire des trous de 20 cm de profondeur, remplis de terreau et de compost, espacés de 1,5 à 2 mètres. Y mettre 3 graines et ne conserver que le plant le plus robuste.

Retrouvez nos graines de potimarron ici.

Repiquer la courge châtaigne

En mai, les risques de gelée passés, le repiquer dans un endroit ensoleillé, à l’abri du vent. Préparer la terre, la labourer, la niveler, l’ameublir et l’amender généreusement avec une fumure organique fraîche et bien décomposée.

Le potimarron est particulièrement gourmand. Planter les plants, espacés de 1,5 à 2 mètres. Certains jardiniers installent leur pied de potimarron dans un coin du jardin et ils courront tout autour du potager. Tasser le sol et arroser. On peut dès le début étaler une couche de paille hachée, de tourbe ou tout autre forme de paillage, pour éviter l’humidité du sol, néfaste pour les fruits, et pour limiter l’arrosage, le potimarron se montrant assoiffé au coeur de l’été.

Comment entretenir le potimarron ?

Mi-juin, quand 4 ou 5 feuilles auront fait leur apparition, les couper au-dessus de la deuxième. Une façon de faire naître une nouvelle tige pour obtenir des fruits charnus.

Quand les fruits apparaissent, tailler encore à deux feuilles au-dessus des fruits. Renouveler l’opération régulièrement. Ainsi, la plante donnera des fruits à la chair ferme et dense. On peut compter 4 à 5 potimarrons par pied, de 1 à 4 kg chacun. Pour éviter qu’ils ne pourrissent, les placer dès le début de leur maturation sur une planche, une ardoise ou une tuile.

Récolter et conserver le potimarron

Le fruit arrive à maturité entre septembre et novembre. Il doit être récolté avant les premières gelées. Trois critères permettent d’être sûr que le fruit est mûr : la peau est d’un bel orangé foncé, le pédoncule s’est durci et asséché, les feuilles ont jauni.

Pour mieux les conserver, il faut couper le pédoncule à 15 cm et laisser les fruits en place pendant une petite semaine avant de les rentrer. Le potimarron peut être conservé de trois à six mois après sa récolte, dans un endroit sec et ventilé, à une température comprise entre 10 et 15°C. Plus il sera conservé, plus sa teneur en sucres et vitamines augmentera.

Le Potimarron, ou Courge Châtaigne