Nos conseils

Un tapis végétal pour colorer le printemps

L’arrivée de l’automne rime irrémédiablement avec la plantation des bulbes qui illumineront le printemps de leurs floraisons. L’idée principale réside dans la mise en terre de variétés de bulbes qui se naturalisent d’eux-mêmes, occupant de plus en plus de place pour finalement former de véritables tapis végétaux colorés.

On laisse la nature faire...

Que serait le printemps sans la floraison des bulbes ? Mais dans ce domaine, il faut anticiper. Ces bulbes qui égaient notre printemps se plantent de septembre à novembre, voire décembre dans les régions les plus douces. Plantés le plus tôt possible, les bulbes auront plus de temps pour s’installer en terre, et pourtant, ils peuvent parfois nous décevoir. Parce que d’année en année, ils dégénèrent, perdent de leur vigueur ou que leur couleur ne sont plus à la hauteur du travail demandé, on peut opter pour les bulbes rustiques et robustes, qui restent en terre. Au fil des saisons, ils essaiment, se naturalisent et prennent leur aise dans votre jardin pour, au printemps, couvrir le sol de somptueux tapis fleuris et colorés, et donner à votre pelouse ou plate-bande un petit air sauvage et très naturel.

Quelques trucs, gages de réussite

Si la plupart de ces bulbes sont résistants, la réussite de votre tapis de fleurs dépendra de quelques petites astuces. Le sol doit être bien drainé donc il n’est pas conseillé de planter les bulbes en pied de buttes où l’eau stagne. Sinon, les bulbes s’adaptent à tous les types de sols (sauf caillouteux). Ils peuvent être plantés dans une pelouse pour former des taches de couleurs, sous un arbre ou un bosquet, dans de grandes bordures ou de vastes plates-bandes. On privilégie une situation ensoleillée mais la plupart s’accommode d’une exposition semi-ombragée. Pour l’effet de masse visuel recherché, on plante de 10 à 50 bulles au m2 suivant les variétés. Le tapis prendra de l’ampleur avec le temps. Pour un effet naturel, on jette à la volée les bulbes et on les enterre à leur point de chute. En général à une profondeur de 2,5 à 3 fois la hauteur du bulbe. Pour une naturalisation, on peut planter les bulbes un peu plus profondément afin qu’ils s’installent durablement.

Au printemps, on attend bien que les bulbes défleurissent pour couper le feuillage, soit 7 à 8 semaines après la fin de la floraison. Pensez-y lorsque vous les installez dans la pelouse car la tonte en sera retardée.

Quels bulbes pour un tapis coloré

De par le choix de variétés et de couleurs, il sera aisé de composer un harmonieux et riche tapis végétal. Suivez la trame...



 

  • Les crocus botaniques : éclosion de fleurs jaunes, blanches, violettes, mauves ou bleues, parfois striées ou panachées en février-mars dans un feuillage très fin. De 7,5 à 12 cm de hauteur. Rapide effet de masse.
 

 
 
 

 
 
  
  •  Les perce-neige (galanthus nivalis) : petites fleurs blanches au coeur de l’hiver, en janvier ou février, idéales dans une pelouse. De 10 à 15 cm de hauteur. Se complaît à mi-ombre.
 
 
 
 
 
 
  • Les tulipes botaniques : plus petites mais plus résistantes que les tulipes horticoles. Floraison multicolore généreuse et précoce entre février et mai.
 
  • Les scilles de Sibérie : floraison bleue, parfois blanche, en mars. Elles aiment les espaces ouverts sous les arbres ou arbustes. De 10 à 15 cm de hauteur.

 
 
 
 
 
  • Les muscaris : floraison bleue ou blanche. De 10 à 25 cm de hauteur. Ils se reproduisent très facilement au risque de devenir envahissants.
 
 
 
 
 
 
 
 
  • Les fritilaires méléagres (fritilaires pintades) : floraison d’avril à mai en corolles pourpres retombantes ornées de damiers. Elles aiment les sols humides en hiver et la fraîcheur en été.
 
 
 
 
 
 
  • Les chionodoxas (ou gloire des neiges) : floraison formant une belle tache bleutée, blanche ou rose de février à mars. Ils aiment tous les types de sols.
 
 
 
 
 
 
 
  • Les jacinthes des bois (ou d’Espagne) : floraison bleu clair en mai . De 20 à 45 cm de hauteur. Elles aiment les sols riches qui retiennent l’humidité et l’ombre. Les iphéions : floraison de février en mai. Les fleurs forment des étoiles bleu clair, lilas, roses ou blanches.
 
  • Les puschkinias : fleurs blanc bleuté de février à avril. Environ 15 cm de hauteur. Ils aiment les sols perméables, sablonneux et humifères. Très faciles.

Retrouvez ici notre sélection de bulbes à fleurs.

Un tapis végétal pour colorer le printemps