Nos conseils

Une oasis dans mon jardin !

Quoi de mieux que l’eau pour animer votre univers végétal ? Créer son propre bassin, c’est recréer un biotope ou encore faire épanouir une faune et une flore aquatique. Mais cela ne s’improvise pas ! Alors avec un peu de technique, du matériel fiable et fonctionnel, le bassin est une réalisation à portée de tous. Petit tour d’horizon...

Une oasis dans mon jardin

Une oasis dans mon jardin

Où implanter votre bassin ?

Votre bassin doit être placé légèrement au soleil, l’ombre est plutôt conseillée à 1/3. En effet, en été, un échauffement trop fort est nuisible à la vie aquatique mais certaines plantes limitent ces méfaits. Un bassin ombragé est plus facile à entretenir qu’un bassin en plein soleil.

Choisissez donc un emplacement recevant 5 à 6 heures d’ensoleillement par jour, dégagé, éloigné des arbres à feuilles caduques et des conifères (dont les feuilles ou aiguilles viendraient polluer l’eau de votre bassin et consommer de l’oxygène). N’oubliez pas qu’une alimentation électrique est souvent requise à proximité du bassin.

 

Quel type de bassin choisir ?

Un bassin aquatique peut avoir deux objectifs qui influeront sur vos choix techniques. Il peut être ornemental (c’est à dire avec ou sans poissons et plantes) ou bien marécageux (dans lequel séjourneront uniquement des plantes).

Par la suite vous pouvez opter pour :

  • Un bassin préformé enterré : il permet une mise en oeuvre rapide. Plus il sera rigide, plus longue sera la durée de vie.
  • Un bassin avec une bâche ou membrane : dans ce cas c’est à vous de créer la forme, en creusant le trou correspondant et en le recouvrant d’une bâche. Diverses profondeurs sont à prévoir afin de permettre à vos poissons de se rafraîchir l’été et de se protéger du froid l’hiver (1 mètre au moins car à cette profondeur, en plein hiver, il règnera une température idéale d’hibernation de 4°C).
    Vous pouvez ensuite dissimuler la bâche par des galets, des pierres, des pavés...

La taille du bassin :

Un bassin n’est jamais trop grand, au contraire, il peut devenir rapidement trop petit ! Lors de la construction de votre bassin, prévoyez une profondeur minimale de 80 cm. Si vous avez des poissons, voyez large (bassin d’environ 3 m2) et normalement, ils se reproduiront. Attention, la surpopulation demeure la 1re cause d’échec des néophytes.

La mise en oeuvre de mon oasis

Les bassins préformés

Pour un terrassement précis, positionnez le bassin à l’envers, puis tracez-en le contour sur le sol. Faites attention à faire un trou épousant exactement la forme de votre bassin à la profondeur exacte.

Les bassins avec bâche ou membrane

Dans un premier temps, marquez le contour du bassin sur le sol, puis creusez le trou.
À noter que la membrane est plus souple à travailler dès que la température extérieure est supérieure à 15 °C. Si votre sol est caillouteux, pensez à poser au préalable un feutre de protection.

La flore et la faune de mon oasis

La terre utilisée pour les plantations aquatiques doit être exclusivement de la terre de bassin que vous recouvrirez de pouzzolane ou de gravier (les terreaux de plantations pour plantes terrestres ne sont pas adaptés). Les poissons rouges sont parfaits pour les petits bassins. Au dessus de 1 000 litres, c’est le domaine des carpes koï. Les poissons de provenance inconnue doivent être refusés.

 

LES PRODUITS