Nos conseils

Et si vous plantiez un noyer ou un châtaignier ?

Une fois l’automne venu, c’est toujours un plaisir d’aller ramasser en famille des châtaignes et des noix dans les bois. À condition d’avoir beaucoup de place, vous pouvez choisir de planter un noyer ou un châtaignier dans votre jardin ! Ces arbres s’avèreront majestueux, ornementaux et multicentenaires ! Voici quelques conseils de plantation et d’entretien.

Planter noyer et châtaignier

Des arbres avec quelques exigences

Planter noyer et châtaignier

  • De la patience avant tout : une fois le châtaignier et le noyer plantés, il faudra attendre 4 à 5 ans pour déguster les premières châtaignes et une dizaine d’années pour les noix.

  • Beaucoup d’espace : le châtaignier aura besoin d’au moins 6 mètres autour de son tronc afin de se développer et de fructifier dans de bonnes conditions. Le noyer a besoin d’un espace de 15 à 20 mètres de diamètre. Le noyer offre une ombre très épaisse sur environ 100 m2. Il est donc à planter loin des habitations.

  • Des conditions climatiques adaptées : le châtaignier se plaît à des altitudes allant de 400 à 800 mètres, sur des terrains légèrement en pente, il lui faut de la chaleur mais aussi de la pluie. Quant au noyer, il supporte des températures allant jusqu’à -25°C, mais n’aime pas les chaleurs trop fortes ou les altitudes supérieures à 750 mètres. Ils doivent être plantés au soleil et à l’abri des vents dominants car les jeunes pousses craignent les gelées tardives du printemps.

  • Des sols particuliers : le châtaignier doit pousser dans un sol acide (Ph entre 5,5 et 6,5) et non calcaire. Tout le contraire du noyer qui apprécie tous les sols sauf les acides. Ils se retrouvent pourtant dans le besoin d’un sol profond et bien drainé.

La plantation et l’entretien

  • Le châtaignier et le noyer se plantent à partir de fin novembre et jusqu’à fin février, en évitant les périodes de gel car les jeunes pousses sont frileuses.

  • Quelques semaines avant la plantation pour casser les mottes, il faut creuser un trou de 40 cm de profondeur pour le châtaignier et de 60 cm de profondeur et de largeur pour le noyer. Ajoutez une bonne dose de fumier ou de compost bien décomposés pour le châtaignier et de l’engrais de fond « spécial arbres fruitiers » mélangé à de la terre bien retournée pour le noyer. Par la suite, posez trois tuteurs avant la plantation afin de ne pas abîmer les racines. Puis mettez en terre les deux arbres. Creusez une cuvette et arrosez abondamment. Il est conseillé de rajouter du paillis pour que les jeunes arbrisseaux supportent les premiers hivers.

  • Il faudra beaucoup arroser les arbres la première année.

  • Le châtaignier apprécie d’être taillé tous les 4 à 5 ans pour éliminer les branches mortes et les branches situées au coeur de l’arbre. Le noyer ne demande pas de taille.

Quelles variétés choisir ?

Les châtaigniers :

  • Marigoule : grand développement, arbre vigoureux qui produit des fruits au bout de 4 à 5 ans.
  • Maraval : gros fruits au bout de 3 ans.
  • Belle épine : variété très vigoureuse qui donne des fruits assez gros à la chair sucrée 3 à 4 ans après la plantation.
  • Doré de Lyon : variété très productive de gros fruits.
  • Marron de Lyon : beaux fruits brillants à la chair tendre et sucrée. Cette variété pousse bien jusqu’à 500 mètres d’altitude.

Les noyers

  • Franquette : gros fruit allongé, récolte fin octobre, très résistant aux maladies, mise à fruit à 10 ans.
  • Grandjean : fruit moyen bien rond, très bonne qualité gustative.
  • Marbot : gros fruits ronds, maturité précoce. Arbre très vigoureux.
  • Mayette : gros fruits ronds, résistant aux maladies, très productif.
  • Parisienne : gros fruits très parfumés, mise à fruit au bout de 8 ans

.

Planter noyer et châtaignier

 

LES PRODUITS
Bêches Tuyaux et dévidoirs Coupes branches