​

10 conseils pour un jardin permacole

On ne compte plus les ouvrages consacrĂ©s au sujet. La permaculture est plus qu’une mode. Elle permet de cultiver son jardin et de rĂ©colter fruits et lĂ©gumes, en harmonie avec la nature et ça, c’est l’avenir !

Laissez une place au sauvage

Ne cherchez pas Ă  avoir un jardin trop « propre ». Quelques morceaux de bois, des feuilles mortes qui s’entassent dans un coin, un tas de pierres, des herbes que l’on qualifie de « mauvaises », un coin de pelouse non tondue, des tiges sĂšches laissĂ©es sur place
 sont autant de refuges pour la faune sauvage, trĂšs utiles Ă  l’équilibre de l’écosystĂšme que constitue votre jardin.

Aménagez des refuges pour la faune utile

Nichoirs et mangeoires bien garnies fidéliseront les oiseaux qui éliront domicile dans votre jardin. Des pots de terre cuite renversés remplis de paille ou de débris de végétaux secs abriteront des familles de perce-oreille. Des fagots de tiges de bambou serviront de logis aux abeilles solitaires. Un hÎtel à insectes protégera ceux qui vous aident au jardin.

Faites des rĂ©serves d’eau

L’eau devient un bien prĂ©cieux qu’il faut prĂ©server. Difficile de se passer complĂštement d’arrosage au jardin. L’eau de pluie est une ressource Ă  la fois gratuite et sur place. Collectez-la directement sur la descente de gouttiĂšre – c’est le plus efficace-, grĂące Ă  un collecteur facile Ă  poser qui alimentera une cuve fermĂ©e (pas de risque de pollution).

Adoptez les bonnes compagnes

Certaines plantes cultivĂ©es ensemble peuvent avoir un aspect bĂ©nĂ©fique les unes sur les autres : tomates et Ɠillets d’inde, carottes et soucis, bourrache, basilic et concombre
 D’autres ont un effet rĂ©pulsif vis-Ă -vis des parasites comme l’ail, la lavande, la plupart des aromatiques
 La mĂąche et la menthe sont efficaces contre les fourmis. Les plantes mellifĂšres (souci, aneth, lavande, marjolaine, capucine) attirent les insectes pollinisateurs et favorisent les rĂ©coltes de fruits et lĂ©gumes.

Stimulez la vie du sol

Un sol vivant, c’est le secret de la permaculture. Les vers de terre sont l’un des premiers maillons de cette chaĂźne alimentaire complexe. Leurs dĂ©jections sont riches en nutriments pour les plantes. En couvrant le sol en permanence, avec des cultures ou une couche de matiĂšres organiques, voire des cartons, vous y maintenez des conditions idĂ©ales de vie pour les vers de terre.

Limitez l’impermĂ©abilisation des sols

Avec le changement climatique, toutes les rĂ©gions (ou presque) connaissent des Ă©pisodes de prĂ©cipitations violents et brusques. PrĂ©fĂ©rez les graviers ou les dĂ©bris de bois aux revĂȘtements dallĂ©s pour vos allĂ©es. Ces matĂ©riaux sont bien permĂ©ables et laissent l’eau s’écouler rapidement en profondeur.

Recyclez sur place au maximum

C’est le grand principe de la permaculture : rendre votre jardin autosuffisant. Utilisez vos dĂ©chets de taille pour rĂ©aliser des bordures tressĂ©es (plessis). Vos feuilles mortes sĂšches protĂ©geront du froid les racines des plantes les plus frileuses. Vos tontes de gazon sĂšches, les dĂ©chets de rĂ©colte (feuilles de rhubarbe, fanes de carotte
) ou vos Ă©pluchures sont un excellent matĂ©riau de paillage pour l’étĂ©.

Fabriquez votre propre engrais

Installez un bac Ă  compost qui vous permettra de transformer vos dĂ©chets de cuisine et du jardin en un engrais qui favorise la vie du sol. Pour enrichir vos massifs de fleurs ou votre potager, Ă©talez une couche de ce compost sur le sol nu en hiver. Le compost amĂ©liore aussi la structure du sol. Il permet aux terres sableuses trĂšs drainantes de retenir mieux l’eau et les Ă©lĂ©ments nutritifs. Il allĂšge les terres argileuses.

Plantez une haie champĂȘtre

Des arbres et arbustes variĂ©s comme clĂŽture de votre jardin, c’est bien mieux qu’un mur ou des claustras. Les vĂ©gĂ©taux filtrent les vents et autres courants d’air. Ils offrent le gite et le couvert aux oiseaux si vous adoptez des espĂšces Ă  baies comme le sorbier des oiseleurs, pommiers d’ornement, sureaux
 Épineux comme les pruneliers ou les rosiers rugueux, ils arrĂȘtent les intrus aussi efficacement qu’une clĂŽture maçonnĂ©e.

Oubliez la bĂȘche

Ne bĂȘchez plus le sol. Le bĂȘchage bouleverse l’ordre des couches du sol et donc l’habitat des diffĂ©rents ĂȘtres vivants souterrains au risque de les faire mourir. Pour ameublir et aĂ©rer le sol, entre deux cultures ou deux saisons de production au potager, employez une fourche Ă©cologique Ă  2, 3 ou 4 dents. En sol lourd ou sableux, cultivez Ă  l’automne un engrais vert Ă  racines profondes : colza, navette, moutarde


SUR LE MÊME THÈME

Your Dynamic Snippet will be displayed here... This message is displayed because you did not provided both a filter and a template to use.
12/10/2023
10 conseils pour un jardin permacole
On ne compte plus les ouvrages consacrés au sujet....
11/10/2023
RĂ©cupĂ©rer l’eau de pluie
L’eau est un bien qui se rarĂ©fie, on le sait. Pour...


​
RĂ©cupĂ©rer l’eau de pluie