​

Fruitiers : n'oubliez pas de traiter !

Le traitement d’hiver des arbres fruitiers est un geste écologique salutaire pour leur bonne santé. Nous espérons vous en convaincre en répondant à vos interrogations.

Pourquoi traiter préventivement les arbres fruitiers ?

Des larves, œufs et spores nuisibles s’abritent, en hiver, dans les débris (feuilles mortes, rameaux cassés, fruits…) ou les anfractuosités de l’écorce des arbres fruitiers. Sans intervention, les attaques seront plus précoces d’année en année. Ce traitement préventif évite des traitements ultérieurs en période de végétation, par exemple au moment où les pollinisateurs visitent les fleurs. Un traitement même bio peut leur être nuisible.

Quel est le bon moment pour traiter ?

L’idéal est d’opérer quand les arbres fruitiers sont en repos, de la chute automnale des feuilles à la fin de l’hiver avant la reprise de la croissance au printemps. Choisissez un jour de grand beau temps, sans vent, en dehors des périodes de grands froids.

Faut-il préparer l’arbre au traitement ?

Brossez le tronc et les branches avec une brosse à poils durs (chiendent). Vous enlèverez les mousses et les lichens, autant de refuges pour les œufs, larves et spores. 

Le traitement est-il polluant ? 
Dangereux ?

Ces traitements sont à base d’huile de colza, un produit naturel obtenu à partir des graines de colza. Cette huile est inoffensive pour vous, vos animaux domestiques, la faune sauvage et l’environnement en général.

Comment agit le traitement ?

L’huile forme une pellicule sur les organismes à neutraliser et les étouffe. Pulvérisez le produit sur le tronc et les branches. Insistez avec un pinceau brosse dans les cavités importantes.


​
Les ollas