​

Les ollas

L’eau est prĂ©cieuse. MalgrĂ© tout, difficile d’avoir un beau jardin sans aucun arrosage surtout si l’on veut produire ses lĂ©gumes. DĂ©couvrez une mĂ©thode ancestrale d’arrosage Ă©conomique et Ă©cologique. 

Chacun se rend maintenant compte des changements climatiques en cours. Nos Ă©tĂ©s sont plus secs. Les interdictions d’arroser les jardins sont de plus en plus frĂ©quentes dans toutes les rĂ©gions. Le temps est sujet Ă  des sautes d’humeur catastrophiques : tempĂȘtes, pluies diluviennes, inondations soudaines
 On prend tous conscience que face aux bouleversements climatiques, il faut faire Ă©voluer nos pratiques. Ainsi redĂ©couvre-t-on depuis quelques annĂ©es une mĂ©thode d’irrigation ancestrale. On dit que dĂ©jĂ  les Romains y avaient recours.

 A enterrer ou à planter

Il s’agit de jarres de terre cuite, les ollas ou oyas, dont l’ouverture est fermĂ©e par un couvercle. Cette jarre est enterrĂ©e parmi les plantes : seuls quelques centimĂštres de son col est laissĂ© hors du sol. Il faut les remplir d’eau et refermer. L’humiditĂ© va se diffuser trĂšs progressivement dans le sol grĂące Ă  la porositĂ© de la terre cuite. Pour les pots, il existe des modĂšles plus petits Ă  planter dans le substrat du contenant. Pour un Ă©coulement satisfaisant, il faut une cuisson de l’argile Ă  des tempĂ©ratures infĂ©rieures Ă  1000°C. Selon la nature du sol et la quantitĂ© d’eau dans la jarre la diffusion de l’eau dans le sol se fera plus ou moins rapidement. Il faut compter environ une semaine aprĂšs l’installation pour que l’humiditĂ© autour de la jarre soit optimale. AprĂšs la mise en place de la jarre, procĂ©dez Ă  un arrosage copieux (le dernier !). Ensuite, l’olla prendra le relai de l’arrosoir.

 Économiques, les ollas

Surveillez rĂ©guliĂšrement le contenu de la jarre et ajoutez de l’eau quand il n’y en a plus. Selon certaines Ă©tudes, l’économie d’eau serait d’au moins 50%, ce qui est loin d’ĂȘtre nĂ©gligeable ! Vous pouvez ajouter de l’engrais liquide dans l’eau pour fertiliser vos plantes si nĂ©cessaire. La terre cuite Ă©tant sensible au froid, il est conseillĂ© de ne pas remplir les ollas en hiver ou de les remiser dans un endroit hors gel durant la mauvaise saison, au moins dans les rĂ©gions les plus froides.

 Un olla de fortune

Avant d’investir, testez la mĂ©thode pour vous convaincre. Si vous avez des vieux pots de terre cuite plus trĂšs esthĂ©tiques, bouchez le trou de drainage au fond avec du ciment-colle (colle Ă  carrelage). Enterrez votre pot en laissant dĂ©passer 2 Ă  3 centimĂštres du bord supĂ©rieur. Remplissez d’eau et refermez avec une soucoupe pour une vieille assiette.

Ă  chaque olla son usage

5 bonnes raisons d’adopter les ollas


1. L’eau est apportĂ©e au niveau des racines, lĂ  oĂč la plante la consomme.
2. L’arrosage ne gĂ©nĂšre pas d’humiditĂ© en surface au niveau du feuillages donc les risques de maladies sont rĂ©duits et la croissance des herbes indĂ©sirables n’est pas encouragĂ©e.
3. L’eau apportĂ©e en profondeur est 100 % efficace car il n’y a pas de pertes par Ă©vaporation.
4. Le rythme des apports est parfaitement adapté aux besoins des plantes.
5. Les ollas servent de rĂ©serves d’eau et rendent votre jardin, terrasse ou balcon autonome : vous pouvez partir en vacances tranquille (au moins 15 Ă  20 jours).






Le conseil du jardinier

" Les ollas permettent de réduire de 50 à 70% la consommation d'eau pour l'irrigation des plantes."

SUR LE MÊME THÈME :

Your Dynamic Snippet will be displayed here... This message is displayed because you did not provided both a filter and a template to use.


​
DIY : Fabriquer un nichoir Ă  oiseaux avec des bouchons en liĂšge